Pin
Send
Share
Send


Séquoia est un nom commun utilisé pour trois espèces d'arbres à bois de couleur rouge ou rougeâtre, qui font partie de la sous-famille Sequoioideae de la famille des cyprès, Cupressaceae, du groupe des conifères. Les trois espèces de séquoias sont le séquoia côtier (Sequoia sempervirens), le séquoia géant ou le Sierra Redwood (Sequoiadendron giganteum) et le séquoia de l'aube (Metasequoia glyptostroboides).

Le terme est également utilisé pour le bois de pin sylvestre (Pinus sylvestris) et pour deux espèces de feuillus de la famille des Fabacées, le séquoia d'Inde (Caesalpinia sappan ou Sapanwood) et le séquoia d'Amérique du Sud (Caesalpinia echinata ou arbre Brazilwood). Cependant, cet article se concentre sur les trois espèces de conifères.

Peu d'arbres ont capturé l'imagination humaine comme l'ont fait les séquoias géants. Comme l'a déclaré Joseph Strauss, concepteur du Golden Gate Bridge à San Francisco, Californie: "Ici, semé par la main du Créateur, Dans les rangs serrés, les Redwoods se tiennent; Aucun autre climat n'est honoré ainsi, Aucun autre pays dont leur gloire ne connaît. Le la plus grande des formes vivantes de la Terre…: Dieu se tient devant vous dans ces arbres. "

Le séquoia géant reflète également l'harmonie de la nature. Les incendies de forêt, souvent considérés simplement comme des forces destructrices de la nature, sont essentiels à la reproduction du séquoia géant. Leur suppression par les humains a entravé le cycle de vie de ces arbres. De plus, deux agents animaux, le longicorne et l'écureuil Douglas, contribuent à la libération des graines.

Séquoia à feuilles d'if

Détail: écorce de séquoia à feuilles d'if

Le Coast Redwood (Sequoia sempervirens) est l'arbre le plus haut du monde. Comme les autres séquoias, il a un tronc massif qui ne se rétrécit que légèrement. Les nombreuses et beaucoup plus petites branches poussent horizontalement. Sur les jeunes arbres, les branches commencent au niveau du sol, mais les arbres matures qui se rapprochent dans une forêt perdent leurs branches inférieures jusqu'à un niveau de 20 ou 30 mètres (66 à 100 pieds). Cela permet à d'autres plantes, même à d'autres arbres, de s'épanouir à l'ombre.

Le tronc est recouvert d'une écorce rougeâtre épaisse (jusqu'à 30 cm ou 1 pied), douce et fibreuse. L'écorce est très résistante au feu, ce qui protège les arbres de tous les incendies de forêt, sauf les pires. Contrairement à ceux de la plupart des autres arbres, les racines du séquoia côtier ne pénètrent pas profondément dans le sol mais se répandent largement juste sous la surface. Des feuilles vert foncé en forme d'aiguilles recouvrent les branches. Les cônes de graines sont petits (1,5 à 3 cm; 0,6 à 1,2 pouces) et portent de très petites graines ailées à la fin de l'automne lorsque la saison des pluies commence et que les chances de survie des semis sont meilleures.

Les séquoias à feuilles d'if sont parmi les plus vivants de tous les êtres vivants, atteignant un âge de 2 000 ans ou plus.

Les plus grands arbres

Les séquoias à feuilles d'if de plus de 60 mètres (200 pieds) sont communs et beaucoup d'entre eux mesurent plus de 90 mètres (300 pieds).

  • Le plus haut actuellement est le Stratosphere Giant dans le parc d'État de Humboldt Redwoods, à 112,83 mètres (370 pieds) tel que mesuré en 2004. Il était de 112,34 mètres en août 2000 et de 112,56 mètres en 2002.
  • Le séquoia le plus haut de tous les temps dont la hauteur a été vérifiée était le «Dyerville Giant», également dans le parc d'État de Humboldt. Il mesurait 113,4 mètres (374 pieds) de haut lors de sa chute en mars 1991 et était estimé à 1 600 ans.
  • Il existe 15 arbres vivants connus de plus de 110 mètres (361 pieds) de hauteur.
  • Il y a 47 arbres qui mesurent plus de 105 mètres (344,5 pieds).
  • Un arbre de 115,8 mètres (380 pieds) a été abattu en 1912.
  • Le plus grand arbre non séquoia est un sapin de Douglas de 100,3 m (329 pieds) de hauteur.

Le plus gros séquoia côtier en termes de volume est le «Del Norte Titan», avec un volume estimé à 1044,7 m3 (36 565 pieds cubes); il mesure 93,57 mètres (308 pieds) de hauteur avec un diamètre de 7,22 mètres (24 pieds). Parmi les arbres vivants actuels, seulement 15 séquoias géants sont plus grands que cela; ceux-ci sont plus courts, mais ont des troncs plus épais, donnant au plus grand séquoia géant, «General Sherman», un volume de 1 487 m3 (52 510 pieds cubes).

En 2004, un article dans La nature ont signalé que la hauteur potentielle maximale théorique des séquoias à feuilles d'if (ou de tout autre arbre) est limitée à entre 122 et 130 mètres (400 à 425 pieds), en raison de la gravité et du frottement entre l'eau et les navires à travers lesquels elle s'écoule.

La reproduction

Ceci est un exemple d'un "anneau de fée" germé d'une souche. Tous les germes sont des clones identiques avec exactement le même matériel génomique.

Le Coast Redwood se reproduit à la fois sexuellement et asexuellement. La production de semences commence à l'âge de 10 à 15 ans, et de grandes cultures de semences se produisent fréquemment, mais la viabilité des semences est faible, généralement inférieure à 20 pour cent. La faible viabilité peut être une adaptation pour décourager les prédateurs de graines, qui ne veulent pas perdre de temps à trier les paillettes (graines vides) des graines comestibles. Les graines ailées sont petites et légères, pesant 3,3-5 mg (200-300 graines par gramme; 5600-8500 par once). Les ailes ne sont pas efficaces pour une large dispersion, et les graines sont dispersées par le vent à seulement 60-120 mètres (200-400 pieds) de l'arbre parent.

Le brouillard est d'une importance majeure dans l'écologie du séquoia côtier. Parc national de Redwood.

La croissance des semis est très rapide, les jeunes arbres atteignant 20 mètres de haut en 20 ans. Les séquoias à feuilles d'if peuvent également se reproduire de manière asexuée en superposant ou en poussant à partir du collet, du moignon ou même des branches tombées; si un arbre tombe, il régénérera une rangée de nouveaux arbres le long du tronc. C'est la raison pour laquelle de nombreux arbres poussent naturellement en ligne droite. Les germes proviennent de bourgeons dormants ou adventices à ou sous la surface de l'écorce. Les germes dormants sont stimulés lorsque la tige adulte principale est endommagée ou commence à mourir. De nombreux germes éclatent spontanément et se développent autour de la circonférence du tronc d'arbre. Dans un court laps de temps après la germination, chaque pousse développera son propre système racinaire, les germes dominants formant un anneau d'arbres autour de la couronne ou du moignon racine parentale. Cet anneau d'arbres est appelé «anneau de fée». Les germes peuvent atteindre une hauteur de 2,3 mètres (8 pieds) en une seule saison de croissance.

Les séquoias peuvent également se reproduire à l'aide de loupes. Une loupe est un lignotuber ligneux qui apparaît généralement sur un séquoia en dessous de la ligne du sol, bien qu'au-dessus, généralement à moins de 3 mètres du sol. Les loupes sont capables de germer dans de nouveaux arbres lorsqu'elles sont détachées de l'arbre parent, mais la façon exacte dont cela se produit reste à savoir. Les clones de pousse poussent généralement à partir de ronces et sont souvent transformés en haies décoratives lorsqu'ils se trouvent en banlieue.

L'espèce est très tolérante aux inondations et aux dépôts d'inondation, les racines se développant rapidement en dépôts de limon épais après les inondations.

Gamme et écologie

Les séquoias côtiers occupent une étroite bande de terre d'environ 750 km (470 milles) de longueur et de 8 à 75 km (5 à 47 milles) de largeur le long de la côte pacifique des États-Unis. La limite nord de son aire de répartition est marquée par deux bosquets sur la rivière Chetco à la limite ouest des monts Klamath, à 25 km (15 milles) au nord de la frontière Californie-Oregon. Les populations les plus importantes se trouvent dans le parc d'État de Jedediah Smith Redwoods (comté de Del Norte, Californie), le parc national de Redwood et le parc d'État de Humboldt Redwoods (comté de Humboldt, Californie). Les terres les plus éloignées sont à 75 km de la mer, dans le comté de Napa, en Californie. La limite sud de l'aire de répartition est marquée par un bosquet dans le canyon Salmon Creek dans les montagnes de Santa Lucia, dans le sud du comté de Monterey, en Californie.

Coast Redwood, parc national de Redwood.

Cette communauté forestière comprend le sapin de Douglas, la pruche de l'Ouest, le tanoak, le madrone et d'autres arbres ainsi qu'une grande variété de fougères, d'oseille séquoia, de mousses et de champignons. Les forêts de séquoias fournissent un habitat à une variété de mammifères, d'oiseaux, de reptiles et d'amphibiens; y compris la Chouette tachetée menacée par le gouvernement fédéral et le Guillemot marbré en voie de disparition en Californie.

La plupart des forêts anciennes de séquoias côtiers restantes sont maintenant protégées en tant que parcs d'État et nationaux, y compris Muir Woods et Redwood National Park. Des millions de visiteurs du monde entier viennent en Californie pour admirer la beauté et la grandeur de ces anciens géants.

Culture et utilisations

Coast Redwood est l'une des essences de bois les plus précieuses de Californie, avec environ 1 million d'acres de forêts de séquoias gérées pour la production de bois. Le bois de sciage de séquoia est très apprécié pour sa beauté, son poids léger et sa résistance à la pourriture. Il est également résistant au feu car il ne brûle pas bien en raison de son manque de résine.

P. H. Shaughnessy, ingénieur en chef du service d'incendie de San Francisco a écrit:

Dans le récent grand incendie de San Francisco, qui a commencé le 18 avril 1906, nous avons finalement réussi à l'arrêter dans presque toutes les directions où les bâtiments non brûlés étaient presque entièrement construits en ossature et si la finition extérieure de ces bâtiments n'avait pas été en bois de séquoia. , Je suis convaincu que la superficie du quartier brûlé aurait été considérablement étendue.

Le séquoia côtier est naturalisé localement (plante étrangère ou cultivée se répandant dans la nature) en Nouvelle-Zélande, notamment à Rotorua. D'autres zones de culture réussie en dehors de l'aire de répartition indigène comprennent l'Europe occidentale des îles britanniques jusqu'au Portugal, les îles de la Reine-Charlotte, les altitudes moyennes d'Hawaï et le sud-est des États-Unis, de l'est du Texas à la Caroline du Nord.

Séquoia géant

Le séquoia géant (Sequoiadenron giganteum) est le plus grand arbre du monde en termes de volume total. Ils atteignent une hauteur moyenne de 50 à 85 mètres (150 à 280 pieds) et de 5 à 7 mètres (16 à 23 pieds) de diamètre. Des arbres records auraient une hauteur de 93,6 mètres (307 pieds) et un diamètre de 8,85 mètres (29 pieds). Le plus ancien séquoia géant connu basé sur le nombre d'anneaux a 3 200 ans.

L'écorce de séquoia est fibreuse, sillonnée et peut avoir une épaisseur de 60 cm (2 pi) à la base du tronc. Il offre une protection contre les incendies importante pour les arbres. Les feuilles sont persistantes, en forme d'alêne, de 3 à 6 mm de long, et disposées en spirale sur les pousses. Les cônes de graines mesurent 4 à 7 cm de long et mûrissent en 18 à 20 mois, bien qu'ils restent généralement verts et fermés jusqu'à 20 ans; chaque cône a 30 à 50 écailles disposées en spirale, avec plusieurs graines sur chaque échelle donnant une moyenne de 230 graines par cône. La graine est brun foncé, longue de 4 à 5 mm et large de 1 mm, avec une aile brun jaune de 1 mm de large le long de chaque côté. Certaines graines tombent lorsque les écailles du cône rétrécissent par temps chaud à la fin de l'été, mais la plupart des graines sont libérées lorsque le cône sèche de la chaleur du feu et / ou des insectes (voir Écologie, au dessous de).

Cônes de séquoia géants.

Le séquoia géant se régénère principalement par graines, bien qu'il puisse parfois se reproduire naturellement par des méthodes végétatives; les arbres jusqu'à environ 20 ans peuvent produire des pousses de souche à la suite d'une blessure. Le séquoia géant de tous âges peut germer du fût lorsque de vieilles branches sont perdues à cause du feu ou de la casse, mais (contrairement à Coast Redwood) les arbres matures ne poussent pas à partir de souches coupées. Les jeunes arbres commencent à porter des cônes à l'âge de 20 ans.

À tout moment, un gros arbre peut avoir environ 11 000 cônes. La partie supérieure de la couronne de tout séquoia géant mature produit invariablement une plus grande abondance de cônes que ses parties inférieures. On estime qu'un séquoia géant mature se disperse de 300 000 à 400 000 graines par an. Les graines ailées peuvent être transportées jusqu'à 180 m (600 pi) de l'arbre parent.

Les branches inférieures meurent assez facilement de l'ombrage, mais les arbres de moins de 100 ans conservent la plupart de leurs branches mortes. Les troncs d'arbres matures dans les bosquets sont généralement exempts de branches jusqu'à une hauteur de 20 à 50 mètres, mais les arbres solitaires conserveront des branches basses.

Distribution

Le séquoia géant se trouve généralement dans un climat humide caractérisé par des étés secs et des hivers enneigés. La plupart des bosquets de séquoias géants se trouvent sur des sols granitiques résiduels et alluviaux. L'altitude des bosquets de séquoias géants varie généralement de 1 400 à 2 000 mètres (4 600 à 6 600 pieds) au nord et de 1 700 à 2 150 mètres (5 600 à 7 000 pieds) au sud. Ils apparaissent généralement sur le côté sud des montagnes du nord et sur le côté nord des pentes plus au sud.

Arbre Général Grant, Parc National de Kings Canyon

La distribution naturelle du séquoia géant est limitée à une zone limitée de l'ouest de la Sierra Nevada, en Californie. Il est présent dans des bosquets dispersés, avec un total de 65 à 76 bosquets, couvrant une superficie totale de seulement 14 416 ha (144,16 km² / 35 607 acres). Nulle part il ne pousse dans des peuplements purs, bien que dans quelques petites zones les peuplements approchent d'un état pur. Les deux tiers nord de son aire de répartition, de la rivière américaine dans le comté de Placer, en Californie jusqu'au sud de la rivière Kings, ne comptent que huit bosquets disjoints. Les autres bosquets du sud sont concentrés entre la Kings River et le Deer Creek Grove, dans le sud du comté de Tulare, en Californie. La taille des bosquets va de 1 240 hectares (3 100 acres) avec 20 000 arbres matures à de petits bosquets avec seulement six arbres vivants. Beaucoup sont protégés dans les parcs nationaux de Sequoia et Kings Canyon et le monument national de Sequoia géant.

Des niveaux élevés de reproduction ne sont pas nécessaires pour maintenir les niveaux actuels de la population. Cependant, peu de bosquets ont suffisamment de jeunes arbres pour maintenir la densité actuelle de séquoias géants matures pour l'avenir. La majorité des séquoias géants subissent actuellement une diminution progressive de la densité.

Écologie

Les séquoias géants ont du mal à se reproduire dans leur habitat d'origine (et se reproduisent très rarement en culture) car les graines ne peuvent pousser avec succès que dans des sols minéraux en plein soleil, sans végétation concurrente. Bien que les graines puissent germer dans l'humus humide des aiguilles au printemps, ces semis mourront au fur et à mesure que le duff sèche. Ils nécessitent donc des incendies de forêt périodiques pour nettoyer la végétation concurrente et l'humus du sol avant qu'une régénération réussie puisse se produire. Sans feu, les espèces qui aiment l'ombre évinceront les jeunes plants de séquoia et les graines de séquoia ne germeront pas. À maturité, ces arbres nécessitent généralement de grandes quantités d'eau et sont donc souvent concentrés près des cours d'eau.

Les incendies amènent également de l'air chaud dans la canopée par convection, qui à son tour sèche et ouvre les cônes. La libération subséquente de grandes quantités de graines coïncide avec les conditions optimales du lit de semence après le feu. Les cendres broyées en vrac peuvent également servir de couverture pour protéger les graines tombées des dommages causés par les rayons ultraviolets.

En raison des efforts de suppression des incendies et du pâturage du bétail au début et au milieu du XXe siècle, les incendies de faible intensité ne se sont plus produits naturellement dans de nombreux bosquets et ne se produisent toujours pas dans certains bosquets aujourd'hui. La suppression des incendies a également entraîné l'accumulation de combustible au sol et la croissance dense du sapin blanc sensible au feu. Cela a augmenté le risque de feux plus intenses qui peuvent utiliser les sapins comme des échelles pour menacer les couronnes de séquoia géant matures. Les incendies naturels peuvent également être importants pour contrôler les fourmis charpentières.

En 1970, le National Park Service a commencé à contrôler les brûlures de ses bosquets pour corriger ces problèmes. Les politiques actuelles permettent également aux incendies naturels de brûler. L'une de ces brûlures indomptées a gravement endommagé le deuxième plus grand arbre du monde, l'arbre de Washington, en septembre 2003, 45 jours après le début de l'incendie. Ces dommages l'ont rendu incapable de résister à la tempête de neige de janvier 2005, entraînant l'effondrement de plus de la moitié du tronc.

En plus du feu, il existe également deux agents animaux pour la libération des graines de séquoia géant. Le plus significatif des deux est un longicorne (Phymatodes nitidus) qui pond des œufs sur les cônes, dans lesquels les larves ont ensuite percé des trous. Cela coupe l'approvisionnement en eau vasculaire des écailles des cônes, permettant aux cônes de sécher et de s'ouvrir pour que les graines tombent. Les cônes endommagés par les coléoptères pendant l'été s'ouvriront lentement au cours des prochains mois. Certaines recherches indiquent que de nombreux cônes, en particulier plus haut dans les couronnes, peuvent avoir besoin d'être partiellement séchés par des dégâts de coléoptères avant que le feu ne puisse les ouvrir complètement. L'autre agent est l'écureuil Douglas (Tamiasciurus douglasi) qui ronge les écailles vertes charnues des cônes plus jeunes. Les écureuils sont actifs toute l'année et certaines graines sont délogées et tombées au fur et à mesure que le cône est mangé.

Liste des dix plus grands séquoias géants

En février 2005, les dix plus grands arbres en volume étaient:

Nom de l'arbreEmplacementla tailleCirconférenceLe volume
(m)(pi)(m)(pieds)(m³)(pi³)
Général ShermanForêt géante83.79274.931.27102.61486.952,508
Subvention généraleGrant Grove81.72268.132.77107.51319.846,608
PrésidentForêt géante73.43240.928.3593.01278.445,148
LincolnForêt géante77.97255.829.9698.31259.344,471
StaggAlder Creek74.07243.033.22109.01205.042,557
BooleBassin Converse81.93268.834.44113.01202.742,472
GenèseMountain Home77.11253.026.0085.31186.441,897
FranklinForêt géante68.21223.828.9094.81168.941,280
roi ArthurGarfield82.39270.331.76104.21151.240,656
MonroeForêt géante75.53247.827.8291.31135.640,104

Source: United States National Park Service-1. Notez que les chiffres de volume ont un faible degré de précision, en raison de difficultés de mesure; les mesures du diamètre de la tige sont prises à quelques hauteurs définies dans le tronc, et supposent que le tronc est circulaire en coupe transversale et que la conicité entre les points de mesure est régulière. Les mesures de volume ne prennent pas non plus en compte les cavités. Les mesures ne sont cependant que sur le tronc et n'incluent pas le volume de bois dans les branches ou les racines.

On estime que l'arbre General Sherman pèse environ 2 100 tonnes (Fry & White 1938).

Les usages

Séquoia géant dans le Mariposa Grove, Parc National de Yosemite

Le bois des séquoias géants matures est très résistant à la pourriture, mais il est fibreux et cassant, ce qui le rend généralement impropre à la construction. Des années 1880 aux années 1920, l'exploitation forestière a eu lieu dans de nombreux bosquets malgré des rendements commerciaux marginaux. En raison de leur poids et de leur fragilité, les arbres se brisaient souvent lorsqu'ils touchaient le sol, gaspillant une grande partie du bois. Les bûcherons ont tenté d'amortir l'impact en creusant des tranchées et en les remplissant de branches. Pourtant, on estime que seulement 50 pour cent du bois provient des bosquets de l'usine. Le bois était utilisé principalement pour les bardeaux et les poteaux de clôture, ou même pour les allumettes.

Des photos des arbres autrefois majestueux brisés et abandonnés dans des bosquets autrefois immaculés, et la pensée des géants utilisés à des fins si modestes, ont stimulé le tollé général qui a permis de préserver la plupart des bosquets en tant que terres protégées. Le public peut visiter un exemple de coupe à blanc des années 1880 à Big Stump Grove près de Grant Grove. Dès les années 1980, certains arbres immatures étaient abattus dans la forêt nationale de Sequoia, dont la publicité a contribué à la création du monument national de Sequoia géant.

Le bois des arbres immatures est moins cassant, des tests récents sur de jeunes arbres de plantation le montrant semblable au bois de séquoia côtier en qualité. Cela se traduit par un certain intérêt à cultiver le séquoia géant comme arbre de récolte de bois à très haut rendement, à la fois en Californie et dans certaines parties de l'Europe occidentale, où il peut croître plus efficacement que les séquoias à feuilles d'if. Dans le nord-ouest des États-Unis, certains entrepreneurs ont également commencé à cultiver des séquoias géants pour les arbres de Noël.

Séquoia géant en culture

Sequoiadendron giganteum à Westonbirt Arboretum, Gloucestershire, Angleterre.

Le séquoia géant est un arbre ornemental populaire dans de nombreuses régions. Il a d'abord été mis en culture en 1853 par l'écossais John D. Matthew, qui en a ramassé une petite quantité dans le Calaveras Grove, arrivant avec lui en Écosse en août 1853 (Mitchell 1996). Une cargaison beaucoup plus importante de semences collectées (également dans le Calaveras Grove) par William Lobb, agissant pour la pépinière Veitch, arriva en Angleterre en décembre 1853.

La croissance en Grande-Bretagne est très rapide, avec l'arbre le plus haut, à Benmore, dans le sud-ouest de l'Écosse, atteignant 54 mètres (175 pieds) à 150 ans (Tree Register of the British Isles), et plusieurs autres de 50 à 53 mètres de haut; la plus grosse mesure 3,55 mètres (11,7 pieds) de diamètre, dans le Perthshire. Les autres régions où il est cultivé avec succès incluent la plupart de l'Europe occidentale et méridionale, le nord-ouest du Pacifique de l'Amérique du Nord au moins jusqu'à Vancouver, le sud-est de l'Australie (les jardins botaniques de Ballarat contiennent une collection importante; beaucoup d'entre eux ont environ 150 ans), la Nouvelle-Zélande et le centre-sud du Chili. Les taux de croissance dans certaines régions sont remarquables; un jeune arbre en Italie a atteint 22 mètres (72 pieds) de hauteur et 88 cm (3 pieds) de diamètre du tronc en seulement 17 ans.

Dans le nord-est des États-Unis, la croissance de l'espèce a connu un succès limité, mais la croissance y est beaucoup plus lente et elle est sujette à Cercospora et Kabatina les maladies fongiques dues au climat d'été humide là-bas. Le plus haut signalé à l'est mesure environ 35 mètres de haut, à Blithewold Gardens, à Bristol, Rhode Island. Les spécimens poussent également dans l'Arnold Arboretum à Boston, Massachusetts (planté en 1972, 18 mètres de haut en 1998), à Lima, Pennsylvanie, aux Longwood Gardens près de Wilmington, Delaware, et dans la région des Finger Lakes à New York pendant de nombreuses années. Les plantations privées de séquoias géants dans les États de l'Atlantique moyen ne sont pas rares. Un cultivar tolérant au froid «Hazel Smith» sélectionné vers 1960 se révèle plus efficace dans ce domaine. Ce clone était le seul survivant de plusieurs centaines de plants cultivés dans une pépinière du New Jersey.

La limite de la tolérance au froid hivernal est généralement descendue à environ -30 ° C (-22 ° F), mais avec quelques individus connus pour avoir toléré des températures plus basses, en particulier lorsqu'ils bénéficient d'un enneigement profond sur les racines. Un en Pologne aurait survécu à des températures allant jusqu'à −37 ° C avec une forte couverture de neige et, depuis 2000, une petite plantation expérimentale est en cours dans la vallée du lac Champlain au Vermont où les températures hivernales peuvent atteindre −37 ° C avec une couverture de neige variable .

Séquoia à l'aube

Feuillage de séquoia de l'aube - note arrangement opposé

Le séquoia de l'aube (Metasequoia glyptostroboides) se trouve dans le centre de la Chine, dans les provinces du Sichuan et du Hubei. Plus petit que les autres séquoias, il diffère également en ce qu'il est à feuilles caduques (perd tout son feuillage pendant une partie de l'année) comme le cyprès chauve (Taxodium distichum). Les deux espèces de séquoias mentionnées ci-dessus sont des arbres à feuilles persistantes.

Les spécimens plus anciens du séquoia à aube forment de larges contreforts sur le tronc inférieur. Les feuilles sont opposées, de 2 à 4 cm de long, et d'un vert frais et vif, devenant brun-rougeâtre à l'automne. Les cônes ont un diamètre de 2 à 3 cm avec 16 à 30 écailles. Ils sont disposés en paires opposées sur quatre rangées, chaque paire à angle droit par rapport à la paire adjacente.

le Metasequoia le genre a été décrit pour la première fois comme un fossile de l'ère mésozoïque, mais en 1941, un petit peuplement d'arbre non identifié a été découvert en Chine; en raison de la Seconde Guerre mondiale, ceux-ci n'ont été étudiés plus avant qu'en 1944 et seulement finalement décrits comme une nouvelle espèce vivante de Metasequoia en 1948. En 1948, l'Arnold Arboretum de l'Université de Harvard a envoyé une expédition pour collecter des graines et, peu de temps après, des plants ont été distribués à diverses universités et arboretums du monde entier pour des essais de croissance.

À la fin des années 1980, on a découvert que de nombreux arbres de deuxième génération cultivés souffraient de dépression de consanguinité (variabilité génétique extrêmement faible), ce qui pouvait entraîner une sensibilité accrue aux maladies et à une défaillance de la reproduction. En effet, la plupart des arbres étaient issus de graines et de boutures dérivées d'aussi peu que trois arbres que l'Arnold Arboretum avait utilisés comme source. Des expéditions de collecte de semences plus répandues en Chine dans les années 1990 ont cherché à résoudre ce problème et à restaurer la diversité génétique des séquoias cultivés.

Le séquoia de l'aube s'est révélé un arbre facile à cultiver dans les régions tempérées et est maintenant largement planté comme arbre ornemental. Les spécimens plantés ont déjà atteint 25-40 mètres (82-130 pieds) de hauteur et 1-1,3 mètres (3,3-4,25 pieds) de circonférence, bien qu'ils soient en culture depuis seulement 60 ans. Ce taux de croissance rapide a conduit à envisager d'utiliser l'arbre en foresterie.

Préhistoire

Metasequoia les fossiles sont connus dans de nombreuses régions. Pendant le maximum thermique du Paléocène-Éocène, de vastes forêts de Metasequoia s'est produite aussi loin au nord que l'île Axel Heiberg (nord du Canada) à environ 80 ° de latitude nord. Gros troncs pétrifiés et souches éteintes Metasequoia occidentalis constituent également la majeure partie du matériel végétal fossile tertiaire dans les badlands de l'ouest du Dakota du Nord aux États-Unis.

Les séquoias dans l'imagination humaine

«Voici le roi Sequoia! Voir! Voir! semble tout ce que je peux dire. Il y a quelque temps, j'ai tout quitté pour Sequoia et j'ai été et suis à ses pieds, jeûnant et priant pour la lumière, car n'est-il pas la plus grande lumière dans les bois, dans le monde? Où sont ces colonnes de soleil, tangibles, accessibles, terrestres? »-John Muir (écrivain, naturaliste et défenseur de la conservation)

Ici, semé par la main du Créateur,
Dans les rangs serrés, les Redwoods se tiennent;
Aucun autre climat n'est honoré donc,
Aucun autre pays ne connaît sa gloire.
La plus grande des formes vivantes de la Terre,
De grands conquérants qui rient des tempêtes;
Leur défi est toujours sans réponse,
À travers cinquante siècles de rois.
Les nations qui avec eux étaient jeunes,
De riches empires, avec leurs forts éloignés,
Lie est enterré maintenant - leur splendeur a disparu;
Mais ces fiers monarques vivent toujours.
Ainsi vivront-ils, où se termine notre journée,
Quand nos citadelles brutes se décomposent;
Bref les années allouées à l'homme,
Mais l'étendue des vivaces infinies.
Ceci est leur temple, haut voûté,
Et ici, nous faisons une pause avec un œil respectueux,
Avec une langue silencieuse et une âme émerveillée;
Car ici, nous sentons le véritable objectif de la vie.
Pour être comme ça, droit, vrai et bien,
Faire de notre monde, comme le leur, un sanctuaire;
Couchez-vous, Oh, voyageur, à genoux,
Dieu se tient devant vous dans ces arbres.
-Joseph Strauss (concepteur du Golden Gate Bridge)

Les références

  • Aune, P. S. (éd.) 1994. Actes du Symposium sur les séquoias géants. U.S.F. of Agriculture Forest Service (Pacific Southwest Research Station) Rapport technique général PSW-GTR-151.
  • Fry, W. et White, J.B.1938. Grands arbres. Stanford, Californie: Stanford University Press.
  • Jahren, A. H., et Sternberg, L. S. L. 2003. "Estimation d'humidité pour la forêt tropicale arctique de l'Eocène moyen." Géologie (Mai).
  • Kilgore, B. 1970. "Rendre le feu aux séquoias." Magazine Parcs nationaux et conservation 44(277):16-22.
  • Mitchell, A.F.1996. Arbres de Grande-Bretagne d'Alan Mitchell. HarperCollins. ISBN 0-00-219972-6
  • Neale, D. B .; Marshall, K. A .; et Sederoff, R. R. 1989. "Le chloroplaste et l'ADN mitochondrial sont hérités paternellement dans Sequoia Sempervirens (D.Don) Endl." Proc. Natl. Acad. Sci. Etats-Unis 86 (23): 9347-9349. Disponible en ligne
  • Noss, R. F. (éditeur). 2000. La forêt de séquoias: histoire, écologie et conservation du séquoia côtier. Washington, DC: Island Press. ISBN 1-55963-726-9
  • Thomas, H. H .; Shellhammer, H. S .; et Stecker, R. E. 1980. Écologie du séquoia géant. Département américain de l'intérieur, National Park Service, série de monographies scientifiques 12. Washington, D.C.

Pin
Send
Share
Send