Je veux tout savoir

Obsidienne

Pin
Send
Share
Send


Obsidienne est une roche ignée de forme vitreuse produite lors du refroidissement rapide de la lave volcanique. Il est parfois classé comme minéraloïde, ce qui implique qu'il ressemble à un minéral mais n'est pas un vrai minéral car il n'est pas cristallin. Il est généralement vert foncé, brun ou noir, mais certaines pierres sont presque incolores et d'autres ont des motifs et des nuances de couleur intéressants.

Les gens des premières cultures utilisaient l'obsidienne pour produire des armes, des outils, des miroirs et des objets décoratifs. Il est actuellement utilisé pour la fabrication de lames de scalpel chirurgical, car les bords des lames peuvent être conçus pour se rapprocher de la minceur moléculaire. De plus, la roche continue d'être utilisée à des fins ornementales et comme pierre précieuse.

Formation et occurrence

L'obsidienne est produite à partir de volcans lorsque felsique1 la lave refroidit et gèle sans suffisamment de temps pour la croissance des cristaux. On le trouve couramment dans les zones où le refroidissement de la lave a été rapide, comme aux marges des coulées de lave et dans les endroits où la lave est entrée dans un lac ou une mer. Cette roche peut être classée comme une roche ignée "extrusive", c'est-à-dire une roche ignée formée par le refroidissement de la lave à la surface de la Terre.

Cette roche vitreuse est métastable dans le temps, elle devient des cristaux minéraux à grains fins. La dégradation de l'obsidienne est accélérée par la présence d'eau. Par conséquent, aucune obsidienne n'a été trouvée plus ancienne que l'âge du Crétacé. Beaucoup de tektites étaient autrefois considérés comme des obsidiennes produites par des éruptions volcaniques lunaires, mais peu de scientifiques approuvent actuellement cette hypothèse.

Entre autres endroits, le parc national de Yellowstone a un flanc de montagne contenant de grandes quantités d'obsidienne, situé entre Mammoth Hot Springs et le Norris Geyser Basin. Il peut également être trouvé en Ecosse.

Caractéristiques

L'obsidienne se compose principalement de dioxyde de silicium (SiO2), généralement 70% ou plus. Sa composition est très similaire à celle du granit et de la rhyolite. Il est relativement doux, avec une dureté typique de 5 à 5,5 sur l'échelle de Mohs. Sa densité relative est d'environ 2,6. Comme tout autre type de verre et certains autres types de roches naturelles, il rompt avec une fracture conchoïdale caractéristique.

À certains égards, l'obsidienne ressemble au quartz en raison de leur composition chimique similaire. Le quartz, cependant, est cristallin, et plusieurs de ses propriétés diffèrent donc de celles de l'obsidienne.

Cochon sculpté en obsidienne flocon de neige, 10 centimètres (4 pouces) de long

L'obsidienne pure a généralement une apparence sombre, mais la couleur varie en fonction de la présence d'impuretés. La présence de fer et de magnésium donne généralement au matériau une couleur vert foncé ou marron ou noir. Quelques rares échantillons sont presque clairs. Dans certaines pierres, l'inclusion de petits cristaux blancs et radialement groupés de cristobalite dans le verre noir produit un motif tacheté ou flocon de neige, et la roche est appelée "obsidienne flocon de neige". Alternativement, la roche peut contenir des motifs de bulles de gaz, alignés le long des couches créées au fur et à mesure que la roche fondue s'écoulait avant de se solidifier. En conséquence, la roche peut acquérir une apparence intéressante, comme un éclat doré ou un éclat arc-en-ciel. On l'appelle alors respectivement «obsidienne lustrée» ou «obsidienne arc-en-ciel».

Utilisations historiques

L'obsidienne était très appréciée dans certaines cultures de l'âge de pierre car, comme le silex, elle pouvait être fracturée pour produire des lames ou des pointes de flèches tranchantes. Il a également été poli pour créer les premiers miroirs.

Pointe de flèche en obsidienne

Les mésoaméricains précolombiens utilisaient beaucoup l'obsidienne. Par exemple, ils ont sculpté et travaillé l'obsidienne pour les outils et les objets décoratifs. Les anciens méso-américains ont également fabriqué un type d'épée avec des lames d'obsidienne montées dans un corps en bois. Appelée macuahuitl, l'arme était capable d'infliger de terribles blessures, combinant le tranchant tranchant d'une lame d'obsidienne avec la coupe irrégulière d'une arme dentelée qui faisait peur.

Les Amérindiens faisaient du commerce d'obsidienne dans toute l'Amérique du Nord. Ce rocher a également été utilisé dans la construction des Moai, les grandes statues de pierre de l'île de Pâques.

Chaque volcan, et dans certains cas chaque éruption volcanique, produit un type d'obsidienne distincte, permettant aux archéologues de retracer les origines d'un artefact particulier.

Utilisation actuelle

L'obsidienne est utilisée en chirurgie cardiaque, car les lames d'obsidienne bien conçues ont un tranchant jusqu'à cinq fois plus net que les scalpels chirurgicaux en acier de haute qualité, le bord de la lame atteignant une véritable minceur moléculaire. Il produit une coupe plus nette et moins de traumatisme tissulaire, ce qui se traduit par une guérison plus rapide et moins de tissu cicatriciel.2

Cette roche est également utilisée à des fins ornementales et comme pierre précieuse, car elle possède la propriété particulière de présenter un aspect différent selon la manière dont elle est taillée. Lorsqu'il est coupé dans une direction, c'est un beau noir de jais; lorsqu'il est coupé dans une autre direction, il est gris scintillant. Les "larmes d'Apache" sont de petites pépites d'obsidienne arrondies intégrées dans une matrice de perlite gris-blanc.

Voir également

  • Cristal
  • Verre
  • Roche (géologie)
  • Tektite
  • Volcan

Remarques

  1. ↑ Le terme «felsique» combine les mots «feldspath» et «silice». Il fait référence aux minéraux silicatés, aux magmas et aux roches qui sont enrichis en éléments plus légers tels que l'oxygène, l'aluminium, le sodium et le potassium.
  2. ↑ Disa, J. J., J. Vossoughi et N. H. Goldberg, «Une comparaison de la cicatrisation des plaies de scalpel en acier obsidienne et chirurgicale chez le rat». Plast. Reconstruire. Surg. 92 (5) (1993): 884-887. Récupéré le 11 avril 2007.

Les références

  • Farndon, John. 2006. L'Encyclopédie Pratique des Roches et Minéraux: Comment trouver, identifier, collecter et entretenir les meilleurs spécimens du monde, avec plus de 1000 photographies et œuvres d'art. Londres: Lorenz Books. ISBN 0754815412
  • Klein, Cornelis et Barbara Dutrow. 2007. Manuel des sciences minérales (23e édition). New York: John Wiley. ISBN 9780471721574
  • Pellant, Chris. 2002. Roches et minéraux. Smithsonian Handbooks. New York: Dorling Kindersley. ISBN 0789491060
  • Shaffer, Paul R., Herbert S. Zim et Raymond Perlman. 2001. Roches, gemmes et minéraux. New York: St. Martin's Press. ISBN 1582381321
  • Galerie des minéraux. 2006. L'obsidienne minéraloïde. Galeries d'améthyste. Récupéré le 11 avril 2007.

Liens externes

Tous les liens ont été récupérés le 17 décembre 2018.

  • Obsidienne. Mindat.org.

Voir la vidéo: L'Obsidienne Oeil Céleste en lithothérapie (Septembre 2020).

Pin
Send
Share
Send