Je veux tout savoir

Alphonsa Muttathupandathu

Vkontakte
Pinterest




Saint Alphonsa Muttathupadathu (Malayalam: അല്ഫോന്‍സാ മുട്ടത്തുപാടത്ത്; Alphonsa dell'Immacolata Concezione) (19 août 1910-28 juillet 1946) est un saint catholique, la deuxième personne d'origine indienne à être canonisée comme saint par l'Église catholique romaine et le premier saint canonisé de l'Église catholique syro-malabare, une église catholique orientale. Alphonsamma, comme elle était connue localement, a eu une enfance pauvre et difficile, éprouvant des pertes et des souffrances précoces. Elle a rejoint la Congrégation franciscaine clariste et, après avoir terminé ses études, a prononcé ses vœux à l'ordre en 1936. Elle a enseigné à l'école pendant des années, en proie à la maladie pendant presque toute sa carrière d'enseignante.

Les réclamations de son intervention ont commencé presque immédiatement après sa mort et impliquaient souvent les enfants de l'école du couvent où elle avait enseigné. L'affaire de canonisation de sœur Alphonsa a commencé le 2 décembre 1953 dans le diocèse catholique syro-malabar de Palai où elle a été déclarée servante de Dieu. Le pape Jean-Paul II l'a déclarée vénérable le 9 juillet 1985 et sa béatification à Kottayam le 8 février 1986. Le dimanche 12 octobre 2008, le pape Benoît XVI a annoncé sa canonisation lors d'une cérémonie sur la place Saint-Pierre. Des centaines de guérisons miraculeuses sont revendiquées par son intervention, dont beaucoup impliquent un redressement des pieds matraqués, probablement parce qu'elle a elle-même vécu avec des pieds déformés. Deux de ces cas ont été soumis à la Congrégation pour les causes des saints comme preuve de son intervention miraculeuse.

Jeunesse

Née sous le nom d'Annakkutty (c'est-à-dire "la petite Anna") à Kudamaloor, un village du district de Kottayam, Kerala, Inde, de Joseph et Mary Muttathupadathu, elle a été baptisée le 27 août 1910, à l'église Saint Mary's à Kudamaloor sous le patronage de Sainte Anna.1 La mère d'Anna est décédée lorsqu'elle était jeune, sa tante maternelle l'a élevée. Le grand-oncle d'Anna, le père Joseph Muttathupadathu, éduqué par elle. À l'âge de trois ans, Anna a contracté l'eczéma et a souffert pendant plus d'un an.1

En 1916, Anna a commencé sa scolarité à Arpookara. Elle a reçu la première communion le 27 novembre 1917. En 1918, elle a été transférée à l'école de Muttuchira. En 1923, Anna s'est gravement brûlée les pieds lorsqu'elle est tombée dans une fosse de paillettes brûlantes. Cet accident l'a laissée définitivement invalide. Quand cela est devenu possible, Anna a rejoint la Congrégation franciscaine clariste.2 Elle entra au couvent des Pauvres Clares à Bharananganam à la Pentecôte 1927. Elle reçut le voile du postulant le 2 août 1928 et prit le nom Alphonsa. En mai 1929, elle entra au lycée malayalam de Vazhappally. Sa mère adoptive est décédée en 1930.

Le 19 mai 1930, elle a reçu son habit religieux à Bharananganam. Trois jours plus tard, elle a repris ses études à Changanacherry, tout en travaillant comme professeur temporaire à l'école de Vakakkad. Le 11 août 1931, elle rejoint le noviciat. Anna a prononcé ses vœux permanents le 12 août 1936. Deux jours plus tard, elle est revenue à Bharananganam de Changanacherry. Elle a enseigné à l'école primaire, mais était souvent malade et incapable d'enseigner.1

Santé en déclin

En décembre 1936, elle aurait été guérie de ses maux grâce à l'intervention du Bienheureux Kuriakose Elias Chavara, mais le 14 juin 1939, une grave attaque de pneumonie qu'elle a frappée, la laissant affaiblie. Le 18 octobre 1940, un voleur est entré dans sa chambre au milieu de la nuit. Cet événement traumatisant lui a fait souffrir d'amnésie et l'a affaiblie davantage.

Sa santé a continué de se détériorer pendant plusieurs mois. Elle a reçu l'extrême onction le 29 septembre 1941. Le lendemain, elle a retrouvé sa clarté mentale, quoique toujours affaiblie. Sa santé s'est améliorée au cours des prochaines années jusqu'en juillet 1945, elle a développé un problème d'estomac qui a provoqué des vomissements.3

Mort et enterrement

Tombe de St Alphonsa

Elle est décédée le 28 juillet 1946, à l'âge de 35 ans. Elle est enterrée à Bharananganam, en Inde du Sud, dans le diocèse de Palai. Sa tombe à Bharananganam est devenue un lieu de pèlerinage, des miracles ayant été rapportés par certains fidèles.4 Le miracle attribué à son intercession et approuvé par le Vatican pour la canonisation a été la guérison du pied bot d'un nourrisson en 1999.56

Béatification

Le 2 décembre 1953, le cardinal Eugène-Gabriel-Gervais-Laurent Cardinal Tisserant inaugure le processus diocésain de sa béatification. Le pape Jean-Paul II a officiellement approuvé un miracle attribué à son intercession et Alphonsa a été déclarée Serviteur de Dieu le 9 juillet 1985. Elle était alors connue sous le nom de Vénérable Sœur Alphonsa. Elle a été béatifiée avec Kuriakose Elias Chavara à Kottayam.

Lors du pèlerinage apostolique en Inde du pape Jean-Paul II, le pape a déclaré dans le cadre de son discours au stade Nehru, Kottayamon, le 8 février 1986:

Dès le début de sa vie, sœur Alphonsa a vécu de grandes souffrances. Au fil des années, le Père céleste lui a donné une part toujours plus complète de la Passion de son Fils bien-aimé. Nous rappelons comment elle a vécu non seulement une douleur physique d'une grande intensité, mais aussi la souffrance spirituelle d'être mal comprise et mal jugée par les autres. Mais elle a constamment accepté toutes ses souffrances avec sérénité et confiance en Dieu, étant fermement convaincue qu'elles purifieraient ses motifs, l'aideraient à surmonter tout égoïsme et la lieraient plus étroitement avec son divin bien-aimé.
Elle a écrit à son directeur spirituel: "Cher Père, comme mon bon Dieu Jésus m'aime tellement, je désire sincèrement rester sur ce lit malade et souffrir non seulement cela, mais tout le reste, même jusqu'à la fin du monde. Je sens maintenant que Dieu a voulu que ma vie soit une oblation, un sacrifice de souffrance "(20 novembre 1944). Elle est venue à aimer la souffrance parce qu'elle aimait le Christ souffrant. Elle a appris à aimer la croix par son amour du Seigneur crucifié.7

Canonisation

Le pape Benoît a effacé le nom de sœur Alphonsa pour la canonisation le 1er juin 2007, un processus commencé cinquante-cinq ans auparavant. Elle a été béatifiée par le pape Jean-Paul II en 1986 à Kottayam, quarante ans après sa mort, en reconnaissance des nombreux miracles qui lui sont associés. Les guérisons continues sont relatées dans le magazine Fleur de la passion.1

Le miracle attribué à son intercession et approuvé par le Vatican pour la canonisation a été la guérison du pied bot d'un nourrisson en 1999.6 Le pape Benoît XVI l'a élevée à la sainteté le 12 octobre 2008.8 La cérémonie finale de canonisation a commencé le 12 octobre 2008 avec la remise des reliques sacrées d'Alphonsa au Pape par Sœur Celia, Mère Générale de la Congrégation Franciscaine Clariste, la congrégation à laquelle Sœur Alphonsa appartenait.1 Celia était accompagnée du vice-postulateur Père Francis Vadakkel et de l'ancien ministre du Kerala K. M. Mani, tous tenant des bougies allumées. S'exprimant en anglais, le Pape a déclaré sœur Alphonsa sainte, après avoir lu des extraits de la Sainte Bible. Le pape lui-même a lu la biographie d'Alphonsa après la cérémonie.9

Dans l'homélie, le pape Benoît XVI a rappelé la vie de sainte Alphonse comme une «souffrance physique et spirituelle extrême».

Cette femme exceptionnelle… était convaincue que sa croix était le moyen même d'atteindre le banquet céleste préparé pour elle par le Père. En acceptant l'invitation à la fête de mariage et en se parant du vêtement de la grâce de Dieu par la prière et la pénitence, elle a conformé sa vie à celle du Christ et se délecte désormais des «plats riches et des vins de choix» du royaume céleste ... (Sa ) les vertus héroïques de la patience, du courage et de la persévérance au milieu de souffrances profondes nous rappellent que Dieu fournit toujours la force dont nous avons besoin pour surmonter chaque épreuve ", a déclaré le pape avant la fin de la cérémonie.2

Le pape Benoît a également invité les gens "à prier pour la réconciliation et la paix dans certaines situations qui provoquent l'alarme et de grandes souffrances", citant spécifiquement la situation de guerre civile au Nord-Kivu, en République démocratique du Congo, et "la violence contre les chrétiens en Irak Inde."10

La cérémonie a réuni environ 25 000 personnes d'origine indienne, dont de nombreux ont brandi des drapeaux indiens, ainsi qu'une importante délégation indienne. Une délégation indienne officielle de quinze membres, dirigée par le ministre du Travail Oscar Fernandes, a assisté à la cérémonie. Alors que sœur Alphonsa a été élevée au royaume des saints par le Vatican dimanche, l'Église catholique du Kerala a célébré la canonisation du premier saint indien d'un rite indien. Dans tout l'État, les cloches des églises sonnèrent lorsque le pape Benoît XVI la nomma sainte Alphonse de l'Immaculée Conception.

Le cimetière où la religieuse franciscaine clariste a été enterrée il y a soixante deux ans à l'église Sainte-Marie Forane de Bharananganam a été transformé en chapelle qui abrite ses restes mortels. Des feux d'artifice et le son des cloches de l'église ont salué la canonisation. L'église Sainte-Marie Forane de Kudmaloor, la paroisse parentale du saint, a également célébré une messe spéciale.4 Des milliers de personnes convergent vers la petite ville de Bharananganam lorsqu'elles célèbrent la fête de Saint Alphonsa du 19 au 28 juillet de chaque année. Sa tombe est devenue un lieu de pèlerinage avec des miracles rapportés par les fidèles.4

Voir également

  • Le christianisme en Inde
  • Église Syro Malabar
  • Carmélites de Marie Immaculée
  • Chrétiens de Saint Thomas
  • Le catholicisme romain en Inde

Remarques

  1. 1.0 1.1 1.2 1.3 1.4 SQPN, Patron Saints Index. Récupéré le 17 novembre 2008.
  2. 2.0 2.1 Vatican, béatification du père Kuriakose Elias Chavara et de la sœur Alfonsa Muttathupandathu. Récupéré le 17 novembre 2008.
  3. ↑ Malayala Manorama, Articles de presse sur sœur Alphonsa (Kottayam, 2008).
  4. 4.0 4.1 4.2 La date de canonisation de l'Hindou, sœur Alphonsa sera décidée le 1er mars. Récupéré le 17 novembre 2008.
  5. ↑ Malaya Manorama, Malayala Manorama News Story, 7 mars 2008.
  6. 6.0 6.1 Net hindou, Une vie de souffrance. Récupéré le 17 novembre 2008.
  7. ↑ Alphonsa, discours de béatification du pape Jean-Paul II. Récupéré le 17 novembre 2008.
  8. ↑ NDTV, sœur du Kerala Soeur Alphonsa est maintenant sainte Alphonsa. Récupéré le 17 novembre 2008.
  9. ↑ Economic Times, sœur Alphonsa devient la première femme sainte de l'Inde. Récupéré le 17 novembre 2008.
  10. ↑ UCAN, Le pape canonise la première femme sainte d'Inde, appelle à la fin de la violence. Récupéré le 17 novembre 2008.

Les références

  • Cākkō, Ke. Si. 1949. Soeur Alphonsa. Trivandrum, Inde: Alphonsa Publishers. OCLC 9444764.
  • Cākkō, Ke. Si. 1986. La spiritualité de la bienheureuse Alphonsa. Ernakulam?: Congrégation franciscaine clariste. OCLC 26549652.
  • Dempsey, Corinne G. 2001. Kerala Christian Sainthood: Collisions of Culture and Worldview in South India. Oxford: Oxford University Press. ISBN 9780195130287.
  • Minattur, Joseph. 1963. Flamme et fleur. Bharananganam, Inde: le vice postulateur. OCLC 18897910.
  • Muṇṭaykkal, Ṭi. Ṭi. 1992. Alphōnsāmma katha par̲aññāl: jīvacaritr̲aṃ. Kochi: Janatha Services. OCLC 34113647.
  • Zachariah, K.C.2006. Les chrétiens syriens du Kerala: transition démographique et socio-économique au XXe siècle. New Delhi: Orient Longman. ISBN 9788125030096.

Liens externes

Tous les liens ont été récupérés le 16 novembre 2016.

Voir la vidéo: full video (Février 2020).

Vkontakte
Pinterest