Je veux tout savoir

Choe Chung-heon

Pin
Send
Share
Send


Choe Chung-heon (최충헌; 崔 忠 獻; 1149-1219) était un dirigeant militaire de la Corée pendant la période Goryeo. Le père de Choe était grand général dans l'armée de Goryeo. Choe est entré dans l'armée, mais est resté capitaine jusqu'à l'âge mûr. Il a été témoin de la succession rapide de militaires qui sont devenus tout-puissants au sein du gouvernement, puis se sont mutuellement déposés. Choe a comploté contre le Conseil de guerre de longue date, feignant la fidélité au général suprême et chef du conseil nouvellement promu Yi Ui-min, et avec son frère Choe Chung-su (최충수), a lancé un coup d'État pendant que Yi était absent. Après avoir éliminé le conseil de guerre et tué Yi, il est devenu un leader éminent.

Bien que le coup d'État ait été un succès, Choe n'a pas pris le plein pouvoir, agissant à la place en tant que Premier ministre de l'État et protecteur royal. Il est resté au pouvoir par l'abdication de quatre rois (dont deux à sa demande), trois rébellions et de nombreuses tentatives de mort. Enfin, au début du règne du roi Gojong (고종 高宗 le vingt-troisième souverain; régna 1213-1259), Choe se retira, remettant sa position à son fils aîné Choe U (? -1249) (최우 H: 崔 瑀), après un défi pour son fils cadet. Choi Chungheon est décédé en 1219 à l'âge de 72 ans. Par son fils et ses petits-fils, la famille Choe a dominé le paysage politique et militaire de Goryeo pendant 60 ans, jusqu'à ce que son arrière-petit-fils Choi-Ui soit assassiné.

Antécédents familiaux

Choe Chung-heon est né en 1149, fils du grand général Choe Won-ho (최원호). Il serait né à Gaeseong (개성시 開 城市) ou à Gyeongju (경주시 慶 州市). Il est issu du célèbre savant confucéen Choe Chi-won (최치원 崔致遠), qui a vécu pendant la période Unilla Silla et est également l'ancêtre du clan Kyongju Choi, mais parce que Choe Won-ho a reçu le sous-nom Ubong (우봉 , "grand guerrier"), sa famille a été transformée en clan Ubong Choi. Il a épousé une dame Yu (유씨) et a eu deux fils par elle, Choe U (최우 崔 瑀)) et Choe Hyang (최향).

Montez en puissance

Le père de Choe était grand général dans l'armée de Goryeo. Choe est entré dans l'armée, mais il est resté capitaine jusqu'à l'âge mûr. Choe a vu des militaires devenir tout-puissants dans la succession rapide de chefs militaires qui se sont mutuellement déposés.

Choe est entré dans l'armée, comme son père, et a été capitaine jusqu'à ses 35 ans, date à laquelle il est devenu général. Il a rejoint le Conseil de guerre à 40 ans. Choe a servi sous les dictateurs militaires pendant le règne du roi Myeongjong (명종 明 宗), et a regardé chacun devenir tout-puissant en succession rapide. Choe a comploté contre le Conseil de guerre de longue date, feignant la fidélité au général suprême et chef du conseil nouvellement promu Yi Ui-min. Après de nombreuses années d'humiliation et d'épreuves, Choe et son frère Choe Chung-su (최충수) ont lancé un coup d'État pendant que Yi était absent. Après que leurs armées privées ont détruit le Conseil de guerre et tué Yi, Choe est devenu un leader éminent.

Choe a remplacé le faible Myeongjong par le roi Sinjong (신종 神宗), le frère cadet de Myeongjong. Le gouvernement a commencé à se reconstruire après la domination du

Choe a ensuite nommé plusieurs de ses proches à des postes élevés au sein du gouvernement et a lentement étendu son pouvoir. Lorsque le roi Sinjong tomba malade en 1204, il supplia secrètement Choe de préserver le royaume et de ne pas le renverser. Choe a respecté cette dernière demande du roi et a donné le trône au fils de Sinjong, qui est devenu le roi Huijong de Goryeo | Huijong (희종; 熙宗; le 21e roi). Sinjong est décédé de sa maladie immédiatement après.

Huijong était déterminé à récupérer tous les anciens pouvoirs que les dictateurs et les usurpateurs militaires avaient pris aux rois. Pour endormir Choe dans un faux sentiment de sécurité, il lui a donné les titres de Premier ministre de l'État et de Protecteur royal, avec un pouvoir équivalent à celui du roi. Alors que Chungheon est devenu sûr de son nouveau poste, Huijong a commencé à se préparer à le déposer. Se déclarant malade, il a dupé Choe Chungheon pour qu'il vienne seul dans le palais sans son hôte habituel de gardes. Une fois arrivé, Huijong a tenté un coup d'État contre lui. L'attaque a échoué et Choe Chungheon a à peine échappé à sa vie. Furieux, il a exilé l'empereur Huijong. L'empereur Gangjong a été couronné à la place de Huijong.

Rébellions

Bientôt, deux rébellions ont éclaté en même temps; l'un était dirigé par Pak Jin-jae, le neveu de Choe; et l'autre était un mouvement pour ressusciter Silla. Choe a réprimé les deux rébellions. Ensuite, il y a eu une rébellion des esclaves, dirigée par l'un des propres esclaves de Choe, Manjeok (만적). Les esclaves ont tué leurs maîtres et se sont rassemblés sur une montagne, forte d'une centaine de personnes. Cette armée rebelle a été facilement écrasée et les corps des morts ont été jetés dans une rivière sans être enterrés. D'autres rébellions ont eu lieu, dont une par des prêtres bouddhistes. Choe n'a pas été en mesure de faire taire complètement les bouddhistes, mais il a capturé les bouddhistes individuels qui étaient derrière un complot pour l'assassiner.

Pendant ce temps, diverses tribus du nord, y compris les Khitans, étaient chassées de leur patrie par les Mongols. Beaucoup se sont enfuis à Goryeo et la violence a éclaté le long de la frontière nord. Les fils de Choe, U et Hyang, ont mené des campagnes distinctes en réponse. Hyang a vaincu les armées tribales mineures à l'est, et U a vaincu celles de l'ouest avec l'aide du général Kim Chwi-ryeo (김취려). Ces victoires ont été aidées par de petits contingents de Mongols.

Succession

Choe avait été témoin de la chute du régime de Chong Chung-bu, causée en partie par l'absence d'un héritier légitime fort. Le premier fils de Choe, Choe U, était un stratège, un soldat et un leader efficace. Le deuxième fils, Choe Hyang, était un soldat exceptionnel, mais pas un très bon négociateur ou homme d'État. Choe-U a rejoint l'armée impériale à l'âge de 18 ans et a servi pendant environ vingt ans. Quand le moment est venu pour Choe Chung-Heon de choisir un successeur, il a choisi U parce qu'il était le premier fils, et il était le plus talentueux et capable des deux. Sachant qu'un combat assurerait la succession, Choe a interdit à U d'entrer dans la maison. Le frère de U, Hyang, l'a défié dans un duel à l'épée, que U a gagné. U n'a pas tué son frère cadet, mais a mis son destin entre les mains de son père. Choe Chung-heon était satisfait de la décision de U et a envoyé son fils cadet en exil. Il a ensuite annoncé qu'il prendrait sa retraite et que U serait son successeur, et U est devenu le protecteur royal, le Premier ministre et le chef du Conseil impérial ... Il avait environ 65 ans lorsqu'il a fait cette annonce.

Mort

Choe a vécu paisiblement pendant les sept années restantes de sa vie, et a même vu son petit-fils Hang, fils de U. Tard dans sa vie, Choe a regretté certaines des décisions qu'il a prises plus tôt, et s'est également rendu compte qu'il avait succombé au même désir de pouvoir qu'il avait méprisé dans d'autres chefs militaires. Choe a survécu à plusieurs tentatives de mort. Il a subi un accident vasculaire cérébral et a vécu un an de plus avant de mourir à l'âge de 72 ans, en 1219. Il est enregistré que ses funérailles ressemblaient à celles d'un roi.

Héritage

Choe Chung-heon a été le premier des dictateurs Choe, et a établi le système de règle suivi par les dictateurs Choe ultérieurs. Choe Chung-Heon a été succédé par son premier fils Choe U, qui a personnellement dirigé les armées de Goryeo pour combattre les armées mongoles. Choe U a été suivi par son premier fils Choe Hang (최항), qui a forcé le roi à rejeter toutes les offres de capitulation mongoles. À la mort de Choe-Hang, son fils unique Choe Ui (최 의) est arrivé au pouvoir.

Choe Ui a été décrit comme lâche et obèse, et le régime Choe a pris fin lorsque Choe Ui a été assassiné par l'un de ses lieutenants. D'autres récits prétendent que certaines troupes essayaient de pousser le tyran lourd sur le mur, mais ont été tuées avant de pouvoir le faire parce qu'il était si gros. Choe Chung-Heon, Choe-U et Choe-Hang étaient tous formés aux arts martiaux, mais Choe-Ui ne l'était pas. À ce moment-là, la famille Choe était devenue très riche et il n'était plus nécessaire de s'entraîner pour combattre sur les champs de bataille.

Le régime Choe a duré 60 ans, durant lesquels Goryeo a pu résister aux invasions mongoles. Après la chute du régime militaire de Choe, le Sambyeolcho, qui était l'armée privée de la famille Choe, s'est séparé du gouvernement Goryeo et a tenté de créer sa propre nation, mais cette rébellion a été vaincue par une armée mongole-Goryeo.

Aujourd'hui, environ 845 Coréens sont membres du clan Ubong Choi.

Taekwondo

Pendant la période des Trois Royaumes, le taekkyeon (taekwondo) est devenu un art militaire obligatoire. Au cours de la période Goryeo, la valeur du taekkyeon en tant qu'art martial pour la défense et la prospérité de la nation a été reconnue et, par conséquent, ses normes ont été élevées, conduisant à une systématisation et à une popularité accrues. Parmi les écrits du roi Uijong se trouve un dossier indiquant que Yi Ui-min a été promu en raison de ses techniques de taekkyeon exceptionnelles. Le dossier montre également que Choe Chungheon a organisé des banquets et laissé des hommes forts du Jungbang (Conseil des généraux) s'affronter dans des matchs de taekkyeon; les gagnants ont été récompensés par des postes gouvernementaux. Il y a également un record des matchs gagnants de Byeon Anyeol contre Im Gyeonmi et Yeom Heungbang et ayant été promu d'assistant-chef à la tête du Secrétariat royal en récompense. Ces preuves impliquent que la valeur du taekwondo en tant qu'art martial a été reconnue par le gouvernement de la dynastie Goryeo et que des critères clairs existaient pour juger les compétitions.1

Voir également

  • Histoire de la Corée
  • Liste des sujets liés à la Corée

Remarques

  1. ↑ Taekwondo, Korean Overseas Information Service, 2003. Récupéré le 12 octobre 2007.

Les références

  • Kang, Jae-eun et Suzanne Lee. 2006. La terre des savants: deux mille ans de confucianisme coréen. Paramus, N.J .: Homa & Sekey Books. ISBN 1931907307 ISBN 9781931907309 ISBN 1931907374 ISBN 9781931907378
  • Lee, Gil-sang. 2006. Explorer l'histoire coréenne à travers le patrimoine mondial. Seongnam-si: Académie des études coréennes. ISBN 8971055510 ISBN 9788971055519
  • Lee, K.-b. 1984. Une nouvelle histoire de la Corée. traduit par E.W. Wagner et E.J. Schulz, 1979. Séoul: Ilchogak. ISBN 8933702040
  • Pratt, Keith L. 2006. Fleur éternelle: une histoire de la Corée. Londres: Reaktion. ISBN 186189273X ISBN 9781861892737
  • Yi, Ki-baek. 1984. Une nouvelle histoire de la Corée. Cambridge, Mass: Publié pour le Harvard-Yenching Institute par Harvard University Press. ISBN 0674615751 ISBN 9780674615755 ISBN 067461576X ISBN 9780674615762
Précédé par:
Yi Ui-Min
Chef militaire de Goryeo
1178-1219
Succédé par:
Choe U
Précédé par:
aucun
Chef du régime militaire d'Ubong Choe
1178-1219
Succédé par:
Choe U

Pin
Send
Share
Send