Je veux tout savoir

Massachusetts

Pin
Send
Share
Send


le Commonwealth du Massachusetts est un état de la région de la Nouvelle-Angleterre du nord-est des États-Unis. La majeure partie de sa population de 6,4 millions d'habitants vit dans la région métropolitaine de Boston. Le Massachusetts est le plus peuplé des six États de la Nouvelle-Angleterre, ayant les deux villes les plus peuplées (Boston et Worcester) et se classe troisième en termes de densité de population globale parmi les 50 États.

Les premiers Européens à s'installer en Nouvelle-Angleterre ont débarqué dans l'actuel Massachusetts. Ces colons étaient principalement des non-conformistes (appelés plus tard Pilgrims) et des puritains d'Angleterre en quête de liberté religieuse. Ils fondèrent Plymouth, Salem et Boston, qui devinrent bientôt la plaque tournante de la région, puis la Pioneer Valley le long de la rivière Connecticut où se concentraient les meilleures terres agricoles de l'État. Un siècle et demi plus tard, le Massachusetts est devenu le «berceau de la liberté» pour le ferment révolutionnaire de Boston qui a contribué à déclencher la guerre des Treize Colonies pour l'indépendance.

Le Massachusetts a été un État important dans l'histoire américaine. Les premières batailles de la Révolution américaine ont eu lieu dans les villes de Concord et de Lexington dans le Massachusetts en 1775. Le Boston Tea Party est un exemple de l'esprit de protestation de la période pré-révolutionnaire. Au XIXe siècle, l'État est devenu un bastion du progressisme social et un berceau du mouvement abolitionniste qui a émancipé les Noirs du Sud de l'esclavage.

Prénom

La colonie de la baie du Massachusetts a été nommée d'après la population indigène, connue sous le nom de Massachusett, qui fait partie des Wampanoag des peuples algonquiens.5 Le Massachusett a été presque totalement anéanti par une peste introduite en Europe entre 1616 et 1619, et la population restante a été dispersée à la suite d'un massacre de guerriers Massachusett dirigé par le capitaine Miles Standish de la colonie de Plymouth en 1623.

Le terme «Massachusetts» a été traduit par «à la grande colline», «à la petite grande colline» ou «à la chaîne de collines», se référant aux Blue Hills, ou en particulier, Great Blue Hill, au sud-ouest de Boston.

Il y a eu diverses interprétations du nom, principalement via des interprétations françaises ou anglaises des langues tribales indiennes locales. La définition de "massa" qui signifie "grand" et "wachusett", "lieu de montagne" est communément acceptée.

La géographie

Une partie de la vallée du centre-nord de Pioneer près de South Deerfield

Le Massachusetts est bordé au nord par le New Hampshire et le Vermont; à l'ouest par New York; au sud par le Connecticut et le Rhode Island; et à l'est par l'océan Atlantique. Les élévations augmentent vers le nord et l'ouest et le point culminant de l'État est le mont Greylock à 3 491 pieds près du coin nord-ouest de l'État.

Les hautes terres, qui comprennent le New Hampshire, le Vermont, le Rhode Island et l'est de New York, sont interrompues par la vallée Pioneer en panne le long de la rivière Connecticut, la plus grande rivière qui traverse l'État, et plus à l'ouest par la vallée Housatonic séparant les collines Berkshire de la chaîne Taconic le long de la frontière ouest avec New York. Les collines du Berkshire sont également communément appelées le massif du Berkshire.

Le reste de l'État à l'ouest de Pioneer Valley est principalement constitué de hautes terres, une gamme de petites montagnes connues sous le nom de Berkshires, qui sont restées en grande partie entre les mains des autochtones jusqu'au 18e siècle lorsque les colons écossais-irlandais sont arrivés et ont trouvé les terres les plus productives déjà colonisées, de sorte qu'ils ont choisi de travailler dans les mines et les fours. La disponibilité de meilleures terres dans l'ouest de New York et dans les Territoires du Nord-Ouest a rapidement mis la population agricole des hautes terres en déclin. L'énergie hydraulique disponible mène à une colonisation au 19e siècle le long des rivières des hautes terres. Les villages de Pittsfield et de North Adams sont devenus de petites villes, avec un certain nombre de petites villes de moulins le long de la rivière Westfield.

Climat

Le Massachusetts a un climat continental humide, avec des étés chauds et des hivers froids et neigeux. Il reçoit environ 40 pouces de pluie par an, répartis assez uniformément tout au long de l'année, légèrement plus humides pendant l'hiver. Les étés sont chauds avec des températures moyennes élevées en juillet au-dessus de 80 ° F et des creux pendant la nuit au-dessus de 60 ° communs dans tout l'État. Les hivers sont froids, mais généralement moins extrêmes sur la côte avec des températures élevées en hiver en moyenne au-dessus du point de congélation même en janvier, bien que les zones plus à l'intérieur des terres soient beaucoup plus froides. L'état entier a des hivers froids et des étés modérément chauds, mais les Berkshires à l'ouest ont à la fois les hivers les plus froids et les étés les plus frais. L'État a des températures extrêmes de temps en temps avec 90 ° F en été et des températures inférieures à 0 ° F en hiver, ce qui n'est pas inhabituel. La température maximale record dans l'état est de 107 ° F (42 ° C), établie à Chester et New Bedford le 2 août 1975; le minimum record est de -37 ° C (-35 ° F), enregistré à Chester le 12 janvier 1981.

L'État a sa part de conditions météorologiques extrêmes, sujettes aux Nor'easters et aux violentes tempêtes hivernales. Les étés peuvent apporter des orages, avec une moyenne d'environ 30 jours d'activité orageuse par an. Le Massachusetts se situe dans les «vents d'ouest dominants», la ceinture des mouvements aériens généralement vers l'est, qui entoure le globe sous les latitudes moyennes. Dans cette circulation se trouvent de vastes masses d'air provenant de latitudes plus septentrionales ou méridionales et interagissant pour produire des systèmes de tempêtes importants et fréquents. Par rapport à la plupart des autres régions du pays, un grand nombre de ces tempêtes passent au-dessus ou à proximité du Massachusetts.

La majorité des masses d'air affectant l'État appartiennent à trois types:

  • de l'air froid et sec provenant de l'Amérique du Nord subarctique,
  • de l'air chaud et humide provenant du golfe du Mexique et des eaux subtropicales (Gulf Stream) à l'est, et
  • air frais et humide venant de l'Atlantique Nord.

Le Massachusetts a connu sa part de tornades destructrices, la partie ouest de l'État étant légèrement plus vulnérable que les zones côtières de l'est. Le Massachusetts, comme toute la côte est, est vulnérable aux ouragans. Bien que son emplacement soit plus à l'est dans l'océan Atlantique que les États plus au sud, le Massachusetts a subi un coup direct d'un ouragan majeur à trois reprises depuis 1851, le même nombre de coups directs subis par leur voisin, le Connecticut, ainsi que par le sud de l'État de l'Atlantique. de Géorgie. Le plus souvent, les ouragans affaiblis par la force des tempêtes tropicales traversent le Massachusetts.

La faune et la flore

Baleine noire de l'Atlantique NordPluvier siffleur fréquente les dunes et les plages du Massachusetts

Le principal biome de l'intérieur du Massachusetts est une forêt de feuillus tempérée. L'érable, le bouleau, le hêtre, le chêne, le pin, la pruche et le mélèze recouvrent les hautes terres. Cependant, une grande partie de l'État a été exploitée, ne laissant que des traces de forêts anciennes dans des poches isolées. La croissance secondaire s'est régénérée dans de nombreux boisés et forêts, en particulier dans la moitié ouest de l'État.

Les arbustes communs incluent le rhodora, le laurier des montagnes et le shadbush. Diverses fougères, maidenhair et osmund parmi eux, poussent dans tout l'État. Les fleurs sauvages typiques comprennent la beauté des prairies du Maryland et la fausse salicaire, ainsi que plusieurs variétés d'orchidées, de lys, de verges d'or et d'aster. Les plantes menacées ou en voie de disparition en 2003 ont été classées comme le scirpe du nord-est, la gerardia des plaines sableuses et le petit pogonia verticillé.

L'urbanisation, en particulier dans la moitié orientale de l'État, a touché une grande partie du Massachusetts. Le loup gris, le wapiti, le carcajou et le lion des montagnes vivaient autrefois ici mais ont depuis longtemps disparu. Cependant, il existe des espèces sauvages qui s'adaptent à l'environnement changeant. Le coyote, le cerf de Virginie, le raton laveur, la moufette rayée, la loutre de rivière, le renard gris, le porc-épic et la dinde sauvage se trouvent maintenant dans les banlieues des grandes villes et augmentent en population. L'ours noir continue de prospérer dans de nombreuses forêts occidentales de l'État, et l'orignal a repeuplé une partie du centre-nord du Massachusetts en raison d'une combinaison de pratiques de coupe forestière et de protection contre la chasse, ce qui a créé des habitats idéaux et a permis des taux de reproduction et de survie élevés. Le faucon pèlerin niche sur des plates-formes artificielles sur de nombreux bâtiments les plus hauts de l'État dans de grandes villes comme Boston, Worcester et Springfield.

La voie de migration de l'Atlantique est la principale voie de migration des espèces d'oiseaux, couvrant toute la côte atlantique du Canada au sud de la Floride. Le Plongeon huard est un ajout relativement récent à la liste des oiseaux nicheurs; leurs nids dans le réservoir Wachusett dans le centre du Massachusetts sont considérés comme les plus au sud de la population mondiale de cette espèce. Une partie importante de la population de l'Est du Canard à longue queue passe l'hiver au large de l'île de Nantucket. Les petites îles au large abritent une population importante de sternes de Dougall en train de se reproduire, et certaines plages sont d'importantes zones de reproduction pour le Pluvier siffleur en voie de disparition. Ces zones de reproduction ont réussi à augmenter la population de plus de 50% au cours de la période 1990-1992, de 139 couples à 213 couples.

Le Massachusetts a un littoral étendu avec une pêche commerciale en déclin sur le plateau continental. La morue franche, l'églefin, les huîtres, les pétoncles et le homard d'Amérique sont des espèces récoltées ici. Le phoque commun et le phoque gris ont de grandes nurseries près de l'île Monomoy et d'autres îles du détroit de Nantucket. Enfin, un nombre important de baleines noires de l'Atlantique Nord en voie de disparition sont en été dans les aires d'alimentation de la baie de Cape Cod. Les côtes de Cape Cod sont également riches en une variété de coquillages, y compris les palourdes, les moules, les crevettes et les huîtres. L'observation des baleines est une activité estivale populaire au large des côtes. Des bateaux naviguent régulièrement vers le banc Stellwagen pour observer des espèces telles que le rorqual à bosse, le rorqual commun, le petit rorqual et le dauphin à flancs blancs de l'Atlantique.

Histoire

Règlement anticipé

Ninigret, chef de la tribu Narragansett, 1681Mayflower dans le port de Plymouth par William Halsall (1882)

Le Commonwealth du Massachusetts a été créé à la fin des années 1700. Avant la colonisation anglaise de la région, elle était habitée par diverses tribus indigènes, dont plusieurs tribus algonquiennes: les Wampanoag, Nauset, Nipmuc, Pocomtuc, Pennacook, Mahican et certains Narragansett et Pequot. Ces peuples indigènes ont été décimés par des vagues de variole, auxquelles ils n’ont pas résisté, introduites dans le Nouveau Monde depuis l’Europe.

Les pèlerins de la région de Humber en Angleterre ont atterri à l'origine dans ce qui est maintenant Provincetown, Massachusetts. En 1620, ils ont établi leur colonie à Plymouth après avoir exploré le littoral, arrivant sur le Mayflower, et développé des relations amicales avec les Wampanoag indigènes. La plupart des premiers colons sont venus de moins de 60 miles de Haverhill, en Angleterre.

Période de la colonie de la baie du Massachusetts: 1629-1686

Les pèlerins furent bientôt suivis par les puritains à l'actuelle Boston. Les Puritains venaient de la région de la Tamise en Angleterre et ont établi la colonie de la baie du Massachusetts. Cette colonie éclipsa Plymouth en termes de population et d'économie, le principal facteur étant le bon port de Boston. Lorsque la Révolution anglaise a commencé en 1642, la colonie de la baie de Massachusetts est devenue un bastion puritain. Les puritains, dont les croyances comprenaient une compréhension exclusive de la vérité littérale de la Bible, sont venus au Massachusetts pour la liberté religieuse. Des dissidents comme Anne Hutchinson, Roger Williams et Thomas Hooker ont quitté le Massachusetts en raison du manque de tolérance religieuse de la société puritaine. Williams a fondé la colonie du Rhode Island et Hooker a fondé le Connecticut.

Les tensions raciales amérindiennes et européennes ont conduit à la guerre du roi Philippe en 1675-1676, la guerre indienne la plus sanglante du début de la période coloniale, provoquant de grandes campagnes dans la vallée des pionniers et la colonie de Plymouth.

Dominion de la Nouvelle-Angleterre: 1686-1692

En 1685, le roi James II d'Angleterre, un franc-parler catholique, accède au trône et commence à militer contre le régime protestant, y compris le contrôle protestant de la Nouvelle-Angleterre. En mai 1686, la colonie de la baie du Massachusetts prend fin lorsque sa charte est annulée. Le roi a nommé Joseph Dudley au nouveau poste de président de la Nouvelle-Angleterre. Dudley a établi son autorité plus tard dans le New Hampshire et la province du roi (qui fait partie du Rhode Island actuel), conservant cette position jusqu'à l'arrivée d'Edmund Andros pour devenir le gouverneur royal du Dominion de la Nouvelle-Angleterre.

Après que James II a été renversé par le roi William et la reine Mary, les coloniaux ont renversé Andros et ses fonctionnaires. Le poste d'Andros a été donné à Simon Bradstreet jusqu'en 1692. Pendant ce temps, la colonie a lancé une expédition infructueuse contre Québec sous William Phips en 1690, qui avait été financée par l'émission d'obligations en papier contre les gains attendus de la prise de la ville. Bradstreet fusionna la Massachusetts Bay Colony et la Plymouth Colony en 1691, et l'année suivante, Phips fut nommé gouverneur avec une nouvelle charte coloniale. Il a gouverné la colonie en la laissant seule. Par conséquent, pendant les procès de Salem Witch, Phips n'est intervenu que lorsque sa propre femme a été accusée.

Colonie royale du Massachusetts: 1692-1774

Le Massachusetts est devenu une seule colonie en 1692, la plus grande de la Nouvelle-Angleterre et une où de nombreuses institutions et traditions américaines se sont formées. Contrairement aux colonies du sud, il a été construit autour de petites villes plutôt que de fermes dispersées. Les pèlerins ont colonisé la colonie de Plymouth et les colons puritains se sont rendus à Salem puis à Boston dans la colonie de la baie du Massachusetts. La colonie a combattu aux côtés des habitués britanniques dans une série de guerres françaises et indiennes qui ont été caractérisées par des raids frontaliers brutaux et des attaques réussies contre les forces britanniques en Nouvelle-France (aujourd'hui le Canada).

Massachusetts révolutionnaire: 1760-1780

Le sauvetage de Percy à Lexington par Ralph Earl et Amos Doolittle à partir de 1775.

Le Massachusetts était un centre du mouvement pour l'indépendance de la Grande-Bretagne. Des patriotes tels que Sam Adams, John Adams et John Hancock sont devenus des chefs de file importants dans l'éventuelle guerre. L'une des nombreuses taxes protestées par les colons était la loi sur le thé et les lois qui interdisaient la vente de thé autre que celui de la Compagnie des Indes orientales. Le 16 décembre 1773, lorsqu'un navire de thé de la Compagnie des Indes orientales prévoyait de livrer du thé taxé à Boston, un groupe d'hommes locaux connus sous le nom de Sons of Liberty se sont faufilés sur le bateau la veille au soir, habillés comme des Indiens Mohawk, et jeté tout le thé dans le port, un acte qui est devenu connu comme le Boston Tea Party, qui a établi la norme pour la désobéissance civile.

Le Boston Tea Party a amené le gouvernement britannique à adopter les actes intolérables qui ont infligé une punition sévère au Massachusetts. Ils ont fermé le port de Boston, le moteur économique du Commonwealth, et éliminé toute autonomie gouvernementale. La souffrance de Boston et la tyrannie de son règne provoquèrent une grande sympathie et suscitèrent du ressentiment dans toutes les colonies. La population locale s'opposant largement à l'autorité britannique, les troupes quittèrent Boston le 18 avril 1775 pour détruire les réserves de poudre des résistants locaux à Concord. Paul Revere a fait sa fameuse balade pour avertir les locaux en réponse à cette marche. Ce jour-là, lors de la bataille de Lexington et Concord, où le fameux "coup de feu entendu autour du monde" a été tiré, les troupes britanniques, après avoir écrasé la milice de Lexington, ont été repoussées dans la ville par des résistants locaux. La ville est rapidement assiégée. En réponse, le 9 février 1775, le Parlement britannique déclara le Massachusetts en rébellion et envoya des troupes supplémentaires pour rétablir l'ordre dans la colonie. Les combats ont éclaté lorsque les Britanniques ont tenté de prendre la péninsule de Charlestown dans ce qui est connu comme la bataille de Bunker Hill. Les Britanniques ont gagné la bataille, mais à un coût très élevé. Peu de temps après, le général George Washington, qui est revenu au service (après avoir servi comme officier dans l'armée britannique 1753-1759), a pris les commandes, et quand il a acquis un canon au printemps 1776, les Britanniques ont été forcés de partir, marquant la première grande victoire américaine de la guerre. Ce fut le dernier combat dans le Commonwealth, bien que la marine d'État du Massachusetts ait été détruite par la flotte britannique.

Les combats ont mis un terme à ce qui se préparait dans les colonies et le 4 juillet 1776, la Déclaration d'indépendance a été signée à Philadelphie. Il a été signé pour la première fois par le résident du Massachusetts John Hancock, président du Congrès continental. Peu après, la déclaration d'indépendance a été lue aux habitants de Boston depuis le balcon de l'Old State House.

Époque fédéraliste: 1780-1815

Une convention constitutionnelle a rédigé une constitution rédigée principalement par John Adams, et le peuple l'a ratifiée le 15 juin 1780. A cette époque, Adams avec Samuel Adams et James Bowdoin écrivaient dans le Préambule de la Constitution du Commonwealth, 1780:

Nous, donc, le peuple du Massachusetts, reconnaissant, avec un cœur reconnaissant, la bonté du Grand Législateur de l'Univers, en nous offrant, au cours de Sa Providence, une opportunité, délibérément et pacifiquement, sans fraude, violence ou surprise, en concluant un pacte original, explicite et solennel entre eux; et de former une nouvelle Constitution du gouvernement civil, pour nous-mêmes et la postérité, et implorant avec dévotion Sa direction dans un design si intéressant, Convenez, ordonnez et établissez, la Déclaration des droits et le Cadre de gouvernement suivants, comme Constitution de la Commonwealth du Massachusetts.

Après l'indépendance et pendant les années de formation du gouvernement américain indépendant, la rébellion de Shays fut un soulèvement armé dans la moitié ouest de l'État de 1786 à 1787. Les rebelles, dirigés par Daniel Shays et connus sous le nom de Shaysites (ou «régulateurs»), furent la plupart des petits agriculteurs ont été irrités par l'écrasement de la dette de guerre et des impôts résultant de leur manque de représentation au congrès. Le non-remboursement de ces dettes aboutit souvent à l'emprisonnement dans les prisons des débiteurs. Une rébellion a commencé le 29 août 1786. Une milice du Massachusetts qui avait été levée comme une armée privée a vaincu la principale force shaysite le 3 février 1787. Le Massachusetts a été le premier État américain à abolir l'esclavage, dans une interprétation judiciaire de 1783 de sa constitution de 1780 .

Leader de l'industrialisation: 1815-1860

Le 15 mars 1820, le Maine se sépara du Massachusetts, dont il faisait partie non contiguë, et entra dans l'Union en tant que 23e État, résultat de la ratification du compromis du Missouri. Le Massachusetts est devenu un leader national et mondial de l'industrialisation, grâce à sa maîtrise des machines-outils et des textiles. Boston a financé des usines textiles dans de nombreuses villes; les nouvelles villes textiles de Lowell et Lawrence ont été fondées. Les propriétaires de moulins, après avoir brièvement utilisé des fermières locales, connues sous le nom de filles Lowell, ont fait venir des travailleurs irlandais et canadiens-français.

Piqué par le contrôle de New York sur les marchés occidentaux via le canal Érié, le Massachusetts s'est tourné vers les chemins de fer. Le Granite Railway en 1826 est devenu le premier chemin de fer commercial de la nation. En 1830, la législature a affrété trois nouveaux chemins de fer: le Boston et Lowell, le Boston et Providence, et le plus important de tous, le Boston et Worcester. En 1833, il affréta le Western Railroad pour relier Worcester à Albany et au canal Érié. Le système a prospéré et les céréales occidentales ont commencé à affluer vers le port de Boston pour être exportées vers l'Europe.

Horace Mann a créé le système public des écoles qui est devenu le modèle national. Le Commonwealth a fait sa marque à Washington avec des dirigeants politiques tels que Daniel Webster et Charles Sumner. Henry David Thoreau et Ralph Waldo Emerson ont apporté une contribution majeure à la pensée américaine. Membres du mouvement de transcendance, ils ont souligné l'importance du monde naturel pour l'humanité.

Guerre civile et âge doré: 1860-1900

Dans les années précédant la guerre civile, le Massachusetts était un centre de tempérance et d'activité abolitionniste aux États-Unis. Deux éminents abolitionnistes du Commonwealth étaient William Lloyd Garrison et Wendell Phillips. Garrison a fondé la New England Anti-Slavery Society en 1832, ce qui a contribué à changer les perceptions sur l'esclavage. Le mouvement a accru l'antagonisme sur les questions de l'esclavage, entraînant des émeutes anti-abolitionnistes dans le Massachusetts entre 1835 et 1837. Les travaux des abolitionnistes ont contribué aux actions éventuelles du Commonwealth pendant la guerre civile.

Le Massachusetts a été parmi les premiers États à répondre à l'appel du président Lincoln pour des troupes. Ce fut le premier État à recruter, former et armer un régiment noir avec des officiers blancs, le 54th Massachusetts Volunteer Infantry.

Décennies de prospérité: 1900-1929

Le Massachusetts est entré dans le XXe siècle avec une forte économie industrielle, qui a prospéré entre 1900 et 1919. Les usines du Commonwealth produisaient des produits variant du papier aux métaux. Boston, en 1900, était toujours le deuxième port le plus important des États-Unis, ainsi que le port américain le plus précieux en termes de marché aux poissons. En 1908, cependant, la valeur du port a chuté considérablement en raison de la concurrence. La croissance démographique au cours de cette période, qui a été facilitée par l'immigration en provenance de l'étranger, a contribué à l'urbanisation et a forcé un changement dans la composition ethnique du Commonwealth.

Dépression et guerre: 1929-1945

Avant même que la Grande Dépression ne frappe les États-Unis, le Massachusetts connaissait des problèmes économiques. Le krach des principales industries du Commonwealth a entraîné une baisse de la population dans les villes-usines. La région métropolitaine de Boston est devenue l'une des zones à croissance la plus lente aux États-Unis entre 1920 et 1950. Cependant, la migration interne au sein du Commonwealth a été modifiée par la Grande Dépression. Dans le sillage des difficultés économiques, les gens ont déménagé dans la région métropolitaine de Boston à la recherche d'emplois, seulement pour trouver un chômage élevé et des conditions sombres. Dans la situation de dépression qui prédominait à Boston à cette époque, des tensions raciales se sont parfois manifestées dans la guerre des gangs, notamment avec des affrontements entre les Irlandais et les Italiens.

L'État a également subi des conflits de classe au cours de cette période. Cela pourrait être représenté par la grève générale de Lawrence, Massachusetts, en 1912. Au cours de cet événement perturbateur, presque tous les moulins de la ville ont été obligés de fermer en raison de conflits sur les salaires qui ne soutenaient que la pauvreté. Les questions des conditions de travail et des salaires avaient déjà fait l'objet de discussions au sein du Commonwealth. Par exemple, lorsque le législateur a décrété que les femmes et les enfants ne pouvaient travailler que 50 heures par semaine, les employeurs ont réduit les salaires proportionnellement. Finalement, les revendications des grévistes de Lawrence ont été acceptées et une augmentation de salaire a été effectuée.

Le résultat net de la crise économique et sociale dans le Massachusetts a été le début d'un changement dans le mode de fonctionnement du Commonwealth. La politique a contribué à encourager la stabilité des groupes sociaux en élevant des membres de divers rangs de la société, ainsi que des groupes ethniques, à des postes influents. L'économie du Commonwealth était mûre pour le changement à l'aube des années d'après-guerre.

Changements économiques: déclin de l'industrie manufacturière 1945-1985

Dans les années qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale, le Massachusetts est passé d'un système d'usine à une économie largement basée sur les services et la haute technologie. Pendant la guerre, le gouvernement américain avait construit des installations qu'ils avaient louées et vendues dans les années d'après-guerre à des entrepreneurs de la défense. Ces installations ont contribué à une économie axée sur la création de biens de défense spécialisés. Cette forme d'économie a prospéré grâce à la guerre froide, à la guerre du Vietnam et à la guerre de Corée.

Économie et société modernes: 1985-2007

Au cours des années qui ont suivi, les marchés publics, les investissements privés et les installations de recherche ont conduit à un climat industriel nouveau et amélioré, avec une baisse du chômage et une augmentation du revenu par habitant. Tous ces changements économiques ont encouragé la banlieue et la formation d'une nouvelle génération de travailleurs de la classe moyenne bien assimilés et éduqués. La banlieue a prospéré, le corridor de la route 128 étant parsemé de développements de recherche. Conçu pour soulager certains des problèmes de circulation de la ville mal planifiée, l'État a reçu un financement fédéral pour le projet d'artère centrale / tunnel de 14,6 milliards de dollars en 1987. Connu familièrement comme le «Big Dig», c'était à l'époque la plus grande autoroute fédérale projet jamais approuvé. Les travaux de construction importants ont duré jusqu'en 2005 et, en 2007, l'aménagement paysager était toujours en cours. Le projet a été controversé en raison de dépassements budgétaires massifs, de retards de construction répétés, de fuites d'eau dans les nouveaux tunnels qui ont germé en 2004 et d'un effondrement du plafond en 2007.

Droit, gouvernement et politique

La Massachusetts State House à Boston

Boston, fondée le 17 septembre 1630 par des colons puritains d'Angleterre, est la capitale et la plus grande ville du Commonwealth du Massachusetts. Plus grande ville de la Nouvelle-Angleterre, elle est considérée comme le centre économique et culturel officieux de toute la région. La ville, qui avait une population estimée à 596 763 en 2006, se trouve au centre de la zone métropolitaine de Boston-Cambridge-Quincy - la 11e plus grande zone métropolitaine des États-Unis avec une population de 4,4 millions d'habitants.

Loi

La Constitution du Massachusetts a été ratifiée le 2 mars 1780 pendant la guerre révolutionnaire, quatre ans après la rédaction des articles de la Confédération et sept ans avant la ratification de l'actuelle Constitution des États-Unis en 1787. Le Massachusetts possède la plus ancienne constitution écrite actuellement en utiliser par n'importe quel gouvernement dans le monde. Il spécifie trois branches du gouvernement: exécutif, législatif et judiciaire.

Gouvernement

Le gouverneur est à la tête de la branche exécutive et sert en tant que directeur administratif de l'État et commandant en chef de la Garde nationale du Massachusetts. Le gouverneur peut recommander de nouvelles politiques pour l'État, de nouvelles lois et des changements dans l'administration des départements qui dirigent le gouvernement au jour le jour. Plusieurs bureaux exécutifs ont également été créés, chacun dirigé par un secrétaire nommé par le gouverneur, tout comme le cabinet du président.

Le Conseil du gouverneur (également appelé Conseil exécutif) est composé du lieutenant-gouverneur et de huit conseillers élus dans les districts des conseillers pour un mandat de deux ans. Il a le pouvoir constitutionnel d'approuver les nominations et les grâces des juges, d'autoriser les dépenses du Trésor, d'approuver la nomination des fonctionnaires constitutionnels en cas de vacance lorsque la législature n'est pas en session, et de compiler et certifier les résultats des élections dans tout l'État.

Le législateur de l'État est officiellement appelé le «Tribunal». Élu tous les deux ans, le Tribunal est composé d'un Sénat de 40 membres et d'une Chambre des représentants de 160 membres. Le Sénat du Massachusetts serait le deuxième plus ancien organe délibérant démocratique au monde.

Les nominations judiciaires ont lieu jusqu'à l'âge de soixante-dix ans. La Cour judiciaire suprême, composée d'un juge en chef et de six juges associés, est la plus haute juridiction du Commonwealth; il est habilité à donner des avis consultatifs au gouverneur et au législateur sur des questions de droit. Tous les procès se déroulent dans les départements et divisions d'un tribunal de première instance unifié, dirigé par un juge en chef de l'administration et de la gestion, assisté d'un administrateur de tribunaux. La Cour supérieure, composée d'un juge en chef et de quatre-vingt-un juges associés, est le plus haut département de la Cour de première instance. Les autres départements sont les tribunaux de district, du logement, des mineurs, des terres et des successions.

Politique

Le Massachusetts, qui abrite la dynastie politique Kennedy, vote régulièrement pour le Parti démocrate aux élections fédérales. C'est l'État le plus peuplé à avoir une délégation du Congrès entièrement démocratique (dix représentants et deux sénateurs), ce qui en fait également le plus grand État à avoir une délégation solide de l'un ou l'autre parti. Depuis les élections de 2006, le parti républicain détenait moins de 13% des sièges dans les deux chambres législatives du Tribunal, à la Chambre, le solde est de 141 démocrates contre 19 républicains et au Sénat, de 35 à 5.

Bien que les républicains aient occupé le poste de gouverneur en continu de 1991 à 2007, ils ont généralement été parmi les dirigeants républicains les plus progressistes de la nation.

Aux élections présidentielles, le Massachusetts a soutenu les républicains jusqu'en 1912, de 1916 à 1924, dans les années 1950, et en 1980 et 1984. De 1988 à 2004, l'État a soutenu les candidats démocrates à la présidentielle. Lors des élections de 1972, le Massachusetts a été le seul État à donner ses voix électorales à George McGovern, le candidat démocrate.

À la suite d'une décision de novembre 2003 de la Cour suprême de l'État, le Massachusetts est devenu le premier État à délivrer des licences de mariage homosexuel, le 17 mai 2004. Il a été le premier État de l'Union à imposer une assurance maladie à tous ses citoyens.

Économie

Quartier de l'État du Massachusetts.

Le Bureau of Economic Analysis a estimé que le produit d'État brut du Massachusetts en 2005 était de 325 milliards de dollars américains. En 2005, le revenu personnel par habitant était de 43 702 $ US, ce qui en fait le troisième plus élevé, juste derrière celui du Connecticut et du New Jersey. Le produit brut de l'État a augmenté de 2,6% de 2004 à 2005, en dessous de la moyenne nationale de 3,5%.6

Le Massachusetts a un impôt forfaitaire sur le revenu des particuliers de 5,3%, avec une exemption pour les revenus inférieurs à un seuil qui varie d'une année à l'autre. L'État impose une taxe de vente de 5% sur les ventes au détail de biens meubles corporels, à quelques exceptions près. Tous les biens personnels réels et corporels situés dans l'État sont imposables, sauf si expressément exonérés par la loi. Il n'y a aucun impôt sur les successions et un impôt sur les successions du Massachusetts limité lié à la collecte de l'impôt fédéral sur les successions.

Industrie

Les secteurs vitaux pour l'économie du Massachusetts comprennent la fabrication de produits en plastique, l'enseignement supérieur, la biotechnologie, l'aérospatiale / défense, les soins de santé, les services financiers et le tourisme. Ses productions industrielles sont les machines, les équipements électriques et électroniques, les instruments scientifiques, l'impression et l'édition.

Le Massachusetts abritait bon nombre des plus grandes sociétés informatiques telles que Digital Equipment Corporation (maintenant Hewlett-Packard), Data General et Wang Laboratories, situées autour des routes 128 et 495. La plupart des grandes entreprises sont tombées en déclin après la montée en puissance du personnel. ordinateur. La haute technologie reste un secteur important, bien que peu des plus grandes entreprises technologiques soient basées dans l'État.

Agriculture

Récolte de canneberges

Les sols généralement rocheux de l'État supportent peu d'agriculture, bien que les tourbières sablonneuses du sud-est de l'État et de Cape Cod produisent près de 40% de l'approvisionnement américain en canneberges. Grâce en grande partie à la coopérative Ocean Spray, le Massachusetts est le deuxième plus grand État producteur de canneberges de l'Union après le Wisconsin. Les autres produits agricoles sont les serres et les pépinières, les produits laitiers, le tabac et les légumes. En 2005, le Massachusetts comptait 6 100 exploitations agricoles couvrant au total 520 000 acres, soit en moyenne 85 acres chacune.

Transport

Le système «autoroutier» du Massachusetts pour ses 200 premières années était en fait des voies navigables. Des rivières (le Connecticut et Merrimack) ainsi que des canaux artificiels ont servi d'infrastructure à l'État. En 1673, la Boston Post Road a été ouverte, qui reliait cette ville à New York.

En 1826, le premier chemin de fer opéra entre Quincy et Charlestown. Un chemin de fer à vapeur a été ajouté en 1839, qui reliait les villes de Springfield et Worcester. Le tunnel ferroviaire de Hoosac a été foré à travers la chaîne de Hoosac entre 1851 et 1875. Le premier métro de passagers du pays a été construit à Boston.

Logan International de Boston

Pin
Send
Share
Send