Pin
Send
Share
Send


Ours est le nom commun pour l'un des mammifères composant la famille Ursidae de l'ordre Carnivora, caractérisé par un corps gros et lourd, une fourrure épaisse, des pattes relativement courtes mais trapues et une queue courte. Il n'y a que huit espèces vivantes d'ours; cependant, ils sont répandus, apparaissant dans une grande variété d'habitats dans la plupart de l'hémisphère nord et partiellement dans l'hémisphère sud. Bien que carnivores dans le sens d'appartenir à l'ordre Carnivora, les espèces vivantes d'ours ont généralement un régime omnivore.

L'ours fournit de nombreuses valeurs aux humains. Historiquement, ils ont fourni de la viande et de la fourrure et dans les cultures traditionnelles, une grande importance spirituelle était accordée aux ours. Et, que ce soit dans la nature, dans les zoos ou dans l'art, ils ajoutent beaucoup à l'émerveillement humain de la nature. Malgré ces valeurs et la vision religieuse commune des humains en tant que gardiens de la création, les ours ont parfois beaucoup souffert aux mains des humains. Cela est particulièrement évident dans la captivité et la récolte d'ours pour les parties du corps et les sécrétions pour la médecine traditionnelle chinoise - une pratique qui peut inclure de pousser un bâton dans l'abdomen d'un ours captif pour recueillir la bile suintante d'une plaie ouverte, ou de les affamer à mort pour leurs pattes et vésicules biliaires, utilisées comme gourmandises.

Étymologie

Anglais moderne "ours"dérive du vieil anglais"bera, "qui dérive lui-même du proto-germanique"* beron" sens "le brun. "(Comparer scandinave"björn," Néerlandais "Bière, "Allemand standard"Bar"-tout sens"ours.")

Les deux grecs ("Arktos") et latin ("ursus") ont conservé le mot racine proto-indo-européen pour" ours "("* rtko"), mais il a été rituellement remplacé dans les branches nord des langues indo-européennes (branches germanique, baltique, celtique et slave) en raison du tabou des chasseurs sur les noms des animaux sauvages. Par exemple, le mot irlandais pour"ours"traduit signifie"le bon veau, "en gallois, cela se traduit par"cochon de miel, "en lituanien, cela signifie"le lécher, "et en russe"медведь" signifie littéralement "au miel."

En anglais, l'adjectif ourse est utilisé pour décrire des choses de type ours, tandis que le nom collectif pour un groupe d'entre eux est un détective. Les ours mâles sont appelés sangliers, femelles truieset les jeunes ours petits.

Caractéristiques

Les ours sont parmi les plus grands carnivores terrestres (membres de l'ordre Carnivora), avec le lion et le tigre. Contrairement à ces grands félins, cependant, les ours ne dépendent pas de la chasse et de la mise à mort d'autres animaux (à l'exception de l'ours polaire). En tant qu'omnivores, les ours peuvent profiter d'une grande variété de denrées alimentaires lorsqu'ils les rencontrent. Le panda géant a une alimentation essentiellement végétarienne, bien qu'il mange également des œufs et du poisson.

Les ours marchent sur les quatre pieds mais peuvent se tenir debout sur leurs pattes arrière. Ils le font souvent pour avoir une meilleure vue ou pour paraître plus grand aux rivaux potentiels. Comme les humains, les ours marchent sur le plat de leurs pieds, contrairement aux chiens et aux chats qui marchent sur la pointe des pieds. Chaque pied a cinq grandes griffes qui servent à creuser pour se nourrir, à attraper des proies et à lutter contre les prédateurs et autres ours. La tête des ours est massive et leurs dents canines sont longues, tandis que leurs molaires sont plus aplaties que les autres carnivores. En raison de leur force et de leur grande taille, les ours ne sont pas souvent la proie d'autres carnivores (Nowak 1983; Ward 1995).

La vue et l'ouïe des ours ne sont pas particulièrement aiguës. L'odorat est leur meilleur sens. On sait que les ours polaires détectent la viande en décomposition à 16 kilomètres (10 milles) (Nowak 1983; Voelker 1986).

Les ours sont recouverts d'une fourrure épaisse, ce qui les protège du froid intense que la plupart des espèces rencontrent dans leur habitat. L'ours polaire, l'ours brun et l'ours noir américain ont des manteaux de couleur unie. L'ours du soleil, l'ours paresseux, l'ours à lunettes et l'ours noir asiatique ont des manteaux sombres avec des motifs clairs sur la poitrine et le visage. Le panda géant a un manteau "patchwork" noir et blanc distinctif et célèbre. Tous les ours ont une queue courte (Nowak 1983; Ward 1995).

La plupart des ours vivent dans des forêts ou des zones semi-boisées, à l'exception de l'ours polaire. Ils grimpent souvent aux arbres (à l'exception de l'ours brun et de l'ours polaire) pour trouver de la nourriture et échapper au danger. Les ours ont besoin d'un bon approvisionnement en nourriture et en eau, donc ils ne se trouvent pas dans les zones désertiques. On les trouve dans les forêts tropicales humides, dans les forêts tempérées, dans les hautes montagnes, dans les prairies, dans la toundra et sur la glace arctique (ours polaires).

Espèces vivantes

Panda géant

Panda géant.

Le panda géant (Ailuropoda melanoleuca) est presque entièrement végétarien. Environ 99 pour cent de son alimentation est en bambou. Environ 30 espèces différentes de bambou sont consommées. Les pandas mangent parfois d'autres plantes, ainsi que de petits animaux. Parce que le bambou est faible en énergie utilisable, les pandas doivent passer environ 12 heures par jour à manger. Les pandas sont de taille moyenne pour les ours, pesant de 75 à 160 kg (165 à 350 lb). Ils ne se trouvent que dans quelques endroits en Chine et sont aujourd'hui extrêmement menacés, il n'en reste que quelques centaines dans la nature (Nowak 1983; Voelker 1986; Ward 1995; UICN 2007).

Ours à lunettes

L'ours à lunettes (Tremarctos ornatus) est un ours de taille moyenne pesant de 60 à 150 kg (130 à 330 lb), que l'on trouve dans les régions montagneuses du nord-ouest de l'Amérique du Sud. Il est principalement végétarien, jusqu'à 90 pour cent ou plus de son alimentation se compose de fruits et d'autres matières végétales, en particulier des bromoélies, qui sont courantes dans son habitat. L'ours à lunettes est chassé pour sa viande et sa fourrure et parce qu'il mange parfois du maïs et d'autres cultures. La perte d'habitat est également un problème et sa population pourrait décliner (Nowak 1983; Ward 1995; UICN 2007).

Ours paresseux

L'ours paresseux (Melursus ursinus) se trouve dans toute l'Inde et au Sri Lanka. C'est un ours de taille moyenne pesant de 55 à 145 kg (120 à 320 lb). Il se nourrit principalement de termites, qu'il aspire de leurs nids avec une action semblable à un aspirateur. Il se nourrit également d'aliments végétaux, de miel et de charognes. L'ours paresseux est menacé à la fois par la chasse et par la conversion de son habitat en terres agricoles (Nowak 1983; Ward 1995; UICN 2007).

Ours du soleil

Ours du soleil

L'ours du soleil (Helarctos malayanus) est le plus petit ours, pesant de 27 à 65 kg (60 à 145 lb). On le trouve en Asie du Sud-Est, notamment dans les îles de Bornéo et de Sumatra. L'ours du soleil est l'ours le plus arboricole et construit des nids dormant jusqu'à 18 mètres (60 pieds) dans les arbres. Il mange principalement des insectes et des vers de terre, ainsi que des fruits et des petits animaux. La destruction de l'habitat et la chasse semblent réduire ses effectifs (Nowak 1983; Voelker 1986; Ward 1995; UICN 2007).

Ours noir asiatique

L'ours noir asiatique (Ursus thibetanus) se trouve dans une vaste zone de l'Asie orientale, de l'Afghanistan au Vietnam en passant par le nord-est de la Chine, y compris Taïwan et les îles japonaises de Honshu et Shikoku. Il est de taille moyenne, avec des femelles pesant de 50 à 125 kg (110 à 275 lb) et des mâles de 100 à 200 kg (220 à 440 lb). Son alimentation varie dans sa gamme, mais elle dépend principalement des aliments végétaux, en particulier des fruits et des noix. Il mange aussi des insectes et des animaux plus gros et est connu pour s'attaquer aux animaux domestiques, tuant des animaux aussi gros que les buffles d'eau adultes. L'ours noir d'Asie souffre de l'empiètement humain sur son territoire et est souvent chassé illégalement (Nowak 1983; Ward 1995; UICN 2007).

Ours noir américain

L'ours noir américain (Ursus americanus) est maintenant l'ours le plus nombreux au monde. On le trouve en Amérique du Nord de la Floride à l'Alaska, mais pas dans toutes les régions du continent. Il occupe un large éventail d'habitats, des forêts du sud à la toundra du nord, et se trouve également dans une gamme de couleurs allant du noir au brun au jaune au blanc. Il est de taille moyenne à grande, les femelles pesant de 90 à 140 kg (200 à 310 lb) et les mâles de 115 à 270 kg (255 à 600 lb). Son alimentation est variée mais se compose principalement de matières végétales sur la majeure partie de son aire de répartition. L'ours noir américain se porte bien et augmente probablement en nombre en raison de sa capacité à s'adapter à différents environnements et en raison de la protection contre la chasse excessive dans son aire de répartition (Nowak 1983; Ward 1995; UICN 2007).

Ours brun

Ours brun se nourrissant de saumon.

L'ours brun, ou grizzli, (Ursus arctos) est un gros ours, bien que son poids varie entre les populations locales. L'ours Kodiak des îles Kodiak en Alaska est la plus grande sous-espèce d'ours brun, pesant jusqu'à 700 kg (1500 lb), tandis que les ours bruns des montagnes du sud de l'Europe pèsent en moyenne 70 kg (150 lb). L'ours brun se trouve dans l'ouest de l'Amérique du Nord, dans toute l'Asie du Nord (y compris l'île japonaise d'Hokkaido) et dans certaines parties de l'Europe. Leur alimentation varie selon la saison et la région. Les aliments végétaux constituent la majeure partie de leur alimentation, bien qu'ils chassent également des animaux aussi gros que l'orignal, le wapiti et le bison. Dans certaines régions, les saumons migrateurs sont une importante source de nourriture pendant la période cruciale de l'automne où ils ont besoin de prendre du poids pour l'hiver. Les insectes sont également mangés. Les ours bruns préfèrent un habitat plus ouvert que les ours noirs et, par le passé, étaient communs dans les grandes plaines d'Amérique du Nord. Les ours bruns sont protégés de la chasse excessive sur la majeure partie de leur aire de répartition et se portent bien dans la plupart des endroits (Nowak 1983; Ward 1995; UICN 2007).

Ours polaire

Ourson polaire

L'ours polaire (Ursus maritimus) est le plus gros ours avec des femelles pesant de 150 à 300 kg (330 à 660 lb) et des mâles de 300 à 800 kg (660 à 1765 lb). Le plus gros ours jamais enregistré était un ours polaire mâle, qui mesurait 3,35 mètres (11 pieds) et pesait 1000 kg (2200 lb). Les ours polaires vivent dans tout l'Arctique et vont loin en mer sur la glace de mer. Leur alimentation est principalement le phoque annelé (Phoca hispida), qu'ils attrapent à travers la glace. Dans les zones où la glace fond en été, ils mangent des baies et d'autres aliments végétaux pendant cette période. Ils mangent également d'autres mammifères marins, des poissons et des charognes. Les ours polaires se portent bien maintenant, mais certains se sont dits préoccupés par le potentiel de réchauffement planétaire qui pourrait réduire la glace de mer de l'océan Arctique. Il est possible qu'ils disparaissent à l'état sauvage au cours du XXIe siècle (Nowak 1983; Voelker 1986; Ward 1995; UICN 2007).

Comportement

Mère et oursons ours brun.

Les ours passent la plupart de leur temps à dormir, à chercher de la nourriture ou à se nourrir.

La plupart des ours vivant dans les régions du nord entrent dans une période de sommeil profond en hiver. C'est ce qu'on appelle souvent l'hibernation, mais elle n'est pas aussi profonde que la véritable hibernation de certains rongeurs - pendant l'état de sommeil hivernal d'un ours, le degré de dépression métabolique est beaucoup moins élevé que celui observé chez les petits mammifères. Beaucoup préfèrent utiliser le terme «denning» au lieu d'hiberner. La température corporelle de l'ours noir reste relativement stable (abaissée de 37 ° C à environ 31 ° C) et il peut être facilement excité. En revanche, les écureuils terrestres en hibernation peuvent avoir des températures corporelles aussi basses que -2 ° C. Pourtant, il y a beaucoup de débats à ce sujet au sein de la communauté scientifique; certains estiment que les ours noirs sont de véritables hibernateurs qui utilisent une forme d'hibernation plus avancée. Pendant cette période de dormance, qui peut durer jusqu'à six mois, les ours dépendent de la graisse corporelle stockée pour fournir l'énergie dont ils ont besoin pour rester en vie. Les ours creusent souvent une tanière dans le sol pour un endroit pour dormir chaud et protégé, ou ils utilisent des grottes naturelles ou des arbres creux.

Afin de constituer les réserves de graisses dont ils ont besoin, les ours doivent manger beaucoup d'aliments nutritifs pendant l'été et l'automne. En raison de la faible valeur nutritive de leur alimentation en bambou, les pandas géants ne dorment pas en hiver. Les ours vivant dans des climats chauds ne dorment pas profondément car la nourriture leur est disponible toute l'année. Les ours polaires mâles restent généralement actifs tout au long de l'hiver, tandis que les femelles refusent d'avoir leurs petits.

Contrairement à certains autres carnivores, tels que les membres de la famille des chiens, les ours ne sont pas des animaux sociaux. Les ours adultes ne vivent pas ensemble ou ne coopèrent pas pour trouver de la nourriture ou se défendre. Les exceptions sont l'ours brun asiatique et l'ours paresseux, qui vivent parfois en groupes familiaux. Les ours bruns et les ours polaires se réunissent aussi parfois en plus grands groupes pour profiter d'une source de nourriture, mais ne coopèrent pas entre eux (Voelker 1986).

Oursons noirs américains nouveau-nés

La période de parade nuptiale de l'ours est très brève. Les ours se reproduisent de façon saisonnière. Chez les espèces nordiques, les oursons naissent pendant le sommeil hivernal. Les oursons naissent édentés, aveugles et chauves. Les oursons bruns, généralement nés en portées de 1 à 3, resteront généralement avec la mère pendant deux saisons complètes. Ils se nourrissent du lait de leur mère pendant toute la durée de leur relation avec leur mère, bien qu'à mesure que les petits continuent de grandir, les soins infirmiers deviennent moins fréquents et ils apprennent à commencer à chasser avec la mère. Ils resteront avec la mère pendant environ trois ans, jusqu'à ce qu'elle entre dans le prochain cycle d'œstrus et chasse les petits. Les ours atteindront la maturité sexuelle dans cinq à sept ans.

Ours et humains

Dans de nombreux endroits, les ours et les humains vivent dans les mêmes régions et partagent parfois les mêmes ressources alimentaires. Cela conduit parfois à des conflits. Même le plus petit ours adulte est capable de tuer un humain non armé et des attaques d'ours contre des humains se produisent. Entre 1965 et 1985, six personnes ont été tuées au Canada par des ours polaires. Entre 1900 et 1980, 23 personnes ont été tuées en Amérique du Nord par des ours noirs américains et environ deux fois plus par des ours bruns (grizzlis). Il semble que les ours bruns étaient principalement des femelles défendant leurs petits, tandis que les ours polaires et les ours noirs agissaient comme des prédateurs (Kruuk 2002). Les ours s'attaquent également aux animaux domestiques et se nourrissent des cultures. Ils s'introduisent dans les ruches et dans les maisons pour trouver de la nourriture. Ils entrent parfois également en conflit avec les intérêts humains lorsqu'ils endommagent les arbres en arrachant l'écorce pour en manger les couches internes (Ward 1995).

De nombreuses cultures traditionnelles dans les régions septentrionales de l'Europe, de l'Asie et de l'Amérique du Nord accordent une grande importance aux ours. Ils sont souvent considérés comme ayant des pouvoirs surnaturels et, dans de nombreux endroits, des rituels se sont développés en se concentrant sur la chasse aux ours. Souvent, l'esprit de l'ours tué est considéré comme un messager envoyé au monde des esprits au nom de la communauté. La déesse grecque Artemis et le héros anglais le roi Arthur tirent tous deux leur nom du mot indo-européen pour ours (Ward 1995). La mythologie coréenne identifie l'ours comme l'ancêtre et l'animal symbolique du peuple coréen. Les constellations Ursa Major et Ursa Minor représentent des ours.

Les ours sont également chassés depuis longtemps pour leur viande et leur fourrure. Leur viande est sombre et filandreuse, comme une coupe de boeuf coriace. Dans la cuisine cantonaise, les pattes d'ours sont considérées comme une délicatesse.

Les peuples de Chine, du Japon et de Corée utilisent les parties du corps et les sécrétions des ours (notamment leur vésicule biliaire et leur bile) dans le cadre de la médecine traditionnelle chinoise. La bile d'ours contient de l'acide ursodésoxycholique (UDCA), qui est considéré par les praticiens pour réduire la fièvre, protéger le foie, remédier aux aliments rénaux, améliorer la vue, décomposer les calculs biliaires et agir comme anti-inflammatoire. Elle est plus courante dans la bile d'ours que chez les autres animaux. Bien qu'il existe une interdiction internationale du commerce des parties d'ours, des fermes d'ours existent en Chine et au Vietnam pour l'extraction de la bile. Ces fermes impliqueraient une grande cruauté envers les animaux, les ours étant gardés dans de petites cages et ayant un tube ou du métal inséré pour capturer la bile de la vésicule biliaire, ou en lui permettant de s'infiltrer librement d'une plaie ouverte créée en poussant un bâton d'acier creux à travers l'abdomen de l'ours. Lorsqu'ils cessent de produire, les ours sont morts de faim ou tués pour leurs pattes et vésicules biliaires, qui sont tous deux considérés comme des délices. On pense que plus de 12 000 ours biliaires sont détenus dans des fermes, élevés pour leur bile, en Chine, au Vietnam et en Corée du Sud (Black 2007).

Des ours en captivité sont également exposés dans des zoos et des cirques. Dans le passé, ils étaient utilisés dans des sports cruels dans lesquels ils étaient obligés de lutter contre les chiens et autres animaux.

Les ours ont souvent été utilisés comme totems et symboles. La ville allemande de Berlin et la ville suisse de Berne portent le nom de l'ours et portent des ours sur leurs armoiries. L'ours brun est l'animal national de la Finlande. Aux États-Unis, l'ours noir est l'animal d'État de la Louisiane, du Nouveau-Mexique et de la Virginie-Occidentale; le grizzli est l'animal d'état du Montana et de la Californie.

Les ours sont populaires en tant que personnages dans les histoires pour enfants et sont souvent présentés dans l'art. L'ours en peluche, du nom du président américain Theodore ("Teddy") Roosevelt, est devenu l'un des jouets les plus populaires au monde.

Classification

Un ours syrien (brun) dans le zoo biblique de JérusalemTraces d'ours polairesOurs Kermode (ours noir américain)
  • Famille des Ursidés
    • Sous-famille Ailuropodinae
      • Panda géant, Ailuropoda melanoleuca
      • Panda nain, Ailuropoda minor (disparu)
    • Sous-famille Agriotherinae
      • Agriotherium (éteint)
        • Agriotherium inexpectans (disparu)
        • Agriotherium sivalensis (disparu)
        • Agriotherium roblesi (disparu)
        • Agriotherium africanum (disparu)
    • Sous-famille Tremarctinae
      • Ours à lunettes, Tremarctos ornatus
      • Ours des cavernes de Floride, Tremarctos floridanus (disparu)
      • Ours géant à face courte, Arctodus simus (disparu)
      • Ours à face courte, Arctodus pristinus (disparu)
      • Ours brésilien à face courte, Arctotherium brasilense (disparu)
      • Ours argentin à face courte, Arctotherium latidens (disparu)
    • Sous-famille Ursinae
      • Ours brun, Ursus (Ursus) arctos
        • Ours syrien (brun) Ursus arctos syriacus
        • Grizzly, Ursus arctos horribilis
        • Ours Kodiak, Ursus arctos middendorffi
        • Ours brun de l'Himalaya, Ursus arctos isabellinus
        • Ours de Bergman, Ursus arctos piscator (disparu?)
        • Ours de l'Atlas, Ursus arctos crowtheri (disparu)
      • Ours noir américain, Ursus (Ursus) americanus
        • Ours cannelle, Ursus americanus cinnamomum
        • Ours Kermode, Ursus americanus kermodie
      • Ours polaire, Ursus (Thalarctos) maritimus
      • Ours noir asiatique, Ursus (Selenarctos) thibetanus
        • Ours noir de Formose, Ursus thibetanus formosanus
        • Ursus thibetanus gedrosianus
        • Ursus thibetanus japonica
        • Ursus thibetanus laniger
        • Ursus thibetanus mupinensis
        • Ursus thibetanus thibetanus
        • Ursus thibetanus ussuricu
      • Ours paresseux, Melursus ursinus
        • Ours paresseux du Sri Lanka Melursus ursinus inornatus
        • Ours paresseux indien Melursus ursinus ursinus
      • Ours du soleil, Helarctos malayanus
        • Ours du soleil de Bornéo Helarctos malayanus euryspilus
      • Ours d'Auvergne, Ursus minimus (disparu)
      • Ours étrusque, Ursus etruscus (disparu)
      • Ours des cavernes européen, Ursus spelaeus (disparu)

Les genres Melursus et Helarctos sont parfois également inclus dans Ursus. L'ours noir asiatique et l'ours polaire étaient placés dans leurs propres genres, Selenarctos et Thalarctos, qui sont maintenant placés au rang de sous-genre.

Les références

  • Black, R. 2007. Le kit de test cible le commerce cruel des ours. nouvelles de la BBC. Récupéré le 16 août 2007.
  • Union internationale pour la conservation de la nature et des ressources naturelles (UICN). 2007. "Ailoropoda melanoleuca", "Helarctos malayanus", "Melursus ursinus", "Tremarctos ornatus", "Ursus americanus", "Ursus arctos", "Ursus maritimus", "Ursus thibetanus". Union internationale pour la conservation de la nature et des ressources naturelles. Récupéré le 15 août 2007.
  • Kruuk, H.2002. Chasseur et chassé: relations entre les carnivores et les gens. Cambridge, Royaume-Uni: Cambridge University Press. ISBN 0521814103.
  • Nowak, R. M. et J. L. Paradiso. 1983. Les mammifères marcheurs du monde. Baltimore: Johns Hopkins University Press. ISBN 0801825253.
  • Voelker, W. 1986. L'histoire naturelle des mammifères vivants. Medford, NJ: Plexus Publishing. ISBN 0937548081.
  • Ward, P. et S. Kynaston. 1995. Ours sauvages du monde. New York: faits au dossier. ISBN 0816032459.

Voir la vidéo: Lhomme qui murmurait à loreille des ours (Août 2020).

Pin
Send
Share
Send