Pin
Send
Share
Send


Le Néogène se terminait traditionnellement à la fin de l'époque du Pliocène, juste avant le début de la période quaternaire - de nombreuses échelles de temps montrent cette division. Cependant, il y a un mouvement parmi les géologues (en particulier les géologues marins néogènes) pour inclure également le temps géologique en cours (quaternaire) dans le néogène, tandis que d'autres (en particulier les géologues terrestres quaternaires) insistent pour que le quaternaire soit une période distincte d'enregistrement distinctement différent.

La terminologie quelque peu confuse et le désaccord entre les géologues sur l'endroit où tracer les limites hiérarchiques est dû à la divisibilité relativement fine des unités de temps à l'approche du temps. C'est aussi une fonction de la préservation géologique qui fait que le plus récent relevé géologique sédimentaire est préservé sur une zone beaucoup plus grande et reflétant beaucoup plus d'environnements que le relevé géologique légèrement plus ancien. En divisant l'ère cénozoïque en trois (sans doute deux) périodes (paléogène, néogène, quaternaire) au lieu de sept époques, les périodes sont plus comparables à la durée des périodes des époques mésozoïque et paléozoïque.

L'ICS a proposé que le Quaternaire soit considéré comme une sous-ère (sous-erathem) du Néogène, avec une date de début de 2,588 millions d'années, à savoir le début de l'étape gélasienne. L'Union internationale pour la recherche quaternaire (INQUA) a proposé que le néogène et le pliocène se terminent à 2,588 Ma., Que le gélasien soit transféré au pléistocène et que le quaternaire soit reconnu comme la troisième période du cénozoïque, citant les changements clés Le climat, les océans et le biote de la Terre survenus à 2,588 mya et sa correspondance avec la frontière magnétostratigraphique de Gauss-Matuyama (Clague et al. 2006). On craint qu'il n'y ait aucune justification scientifique ou précédent historique pour les changements proposés par l'ICS et que le placement du Quaternaire comme une "sous-ère" conduira à sa disparition en tant que terme, en particulier depuis que le Tertiaire est devenu hors d'usage ne laissant que le Quaternaire comme une «sous-ère» (Clague et al. 2006).

Sous-ère tertiaireSous-ère quaternairePériode néogèneMiocènePliocènePleistocèneHolocèneAquitanienBurdigalienZancleanEarly LanghianSerravallienPiacenzianMiddleTortonianMessinianGelasianLate

Climat néogène, biogéographie et biote

Le Néogène couvre environ 23 millions d'années. Pendant le Néogène, les mammifères et les oiseaux ont considérablement évolué. La plupart des autres formes sont restées relativement inchangées.

Un mouvement continental a eu lieu pendant le Néogène, l'événement le plus significatif étant la connexion de l'Amérique du Nord et du Sud à la fin du Pliocène. Les climats se sont quelque peu refroidis au cours de la durée du Néogène, aboutissant à des glaciations continentales dans la sous-ère quaternaire (ou période, à certaines échelles de temps) qui suit, et qui a vu l'aube du genre Homo.

Voir également

  • Échelle de temps géologique
  • Paléobotanique
  • Paléoclimatologie
  • Tertiaire
  • Quaternaire

Les références

  • Clague, J. et le comité exécutif d'INQUA. Lettre ouverte du comité exécutif d'INQUA. Perspectives quaternaires 16 (1): 1-2, 2006. Consulté le 1er mai 2007.
  • Hinton, A. C. Gagner du temps. BlueSci Online. Récupéré le 1er mai 2007.
  • Hooker, J. J. «Tertiary to present: Paleocene». Dans R. C. Selley, L. R. McCocks et I. R. Plimer, Encyclopédie de la géologie, Vol. 5, pp. 459-465. Oxford: Elsevier Limited, 2005. ISBN 0-12-636380-3.
  • Lourens, L., F. Hilgen, N. J. Shackleton, J. Laskar et D. Wilson. "La période néogène." Dans F. Gradstein, J. Ogg, et A. G. Smith, eds., Échelle de temps géologique. Cambridge: Cambridge University Press, 2004.
  • Mayr, E. Qu'est-ce que l'évolution. New York: Basic Books, 2001. ISBN 0-465-04425-5.

Pin
Send
Share
Send