Pin
Send
Share
Send


Un archange est un ange supérieur ou supérieur trouvé dans un certain nombre de traditions religieuses, y compris le christianisme, l'islam, le judaïsme et le zoroastrisme. Le mot «archange» vient du grec arche (règle) et angelos (Messager). Les archanges remplissent diverses fonctions dans la hiérarchie céleste, y compris l'administration des devoirs célestes et le fonctionnement quotidien du cosmos. Les archanges sont également souvent décrits comme engagés dans des batailles spirituelles en cours avec des démons, ou comme des messagers de Dieu qui interagissent avec l'humanité.

Selon les traditions chrétienne et juive, le nombre d'archanges est de sept, bien que les sources soient en désaccord sur les noms ou les identités de ces sept compagnons célestes de Dieu. Les quatre archanges chrétiens acceptés sont Michael, Gabriel, Raphael et Uriel, mais le désaccord persiste sur le statut de Raguel, Remiel, Chamuel, Jophiel, Zadkiel, Simiel, Orifiel, Zachariel Selaphiel, Jegudiel et Barachiel. Chacun de ces derniers noms a été suggéré comme les archanges restants dans les différentes branches du christianisme ou du judaïsme.

Une icône orthodoxe représentant les sept archanges. De gauche à droite: Jegudiel, Gabriel, Selaphiel, Michael, Uriel, Raphiel, Barachiel. Sous la mandorla du Christ se trouvent des représentations de Chérubins et de Séraphins. Dans l'art, les archanges sont généralement représentés avec des ailes plus grandes et de nombreux yeux.

Les origines

Selon les savants, le concept des anges et des archanges est apparu en premier dans la religion zoroastrienne. Le zoroastrisme enseigne qu'il existe sept pouvoirs ou forces célestes, appelés Amesa Spentas, qui travaillent avec Dieu, ou émanent de lui, pour faire fonctionner l'univers. De nombreux chercheurs suggèrent que cette idée des pouvoirs célestes a probablement été absorbée dans le judaïsme pendant l'exil babylonien, et a par la suite influencé l'acceptation des angles dans le christianisme et l'islam.

La première référence à un système spécifique de sept archanges semble être dans le Pseudépigraphale Enoch I (l'Énoch Éthiopien), où les archanges sont répertoriés comme Michael, Gabriel, Raphael, Uriel, Raguel, Zerachiel et Remiel. Des siècles plus tard, Pseudo-Dionysius leur donne Michael, Gabriel, Raphael, Uriel, Chamuel, Jophiel et Zadkiel. Le pape Grégoire I les énumère comme Michael, Gabriel, Raphael, Uriel, Simiel, Orifiel et Zachariel. L'orthodoxie orientale vénère Michael, Gabriel, Raphael, Uriel, Selaphiel, Jegudiel et Barachiel.

Archanges dans des religions du monde spécifiques

Zoroastrisme

Dans le zoroastrisme, Amesa Spentas, ou "Holy Immortals", sont l'équivalent des archanges en théologie chrétienne. Certains interprètes, cependant, pensent que Zarathoustra les considérait à l'origine comme des aspects de Dieu. le Amesa Spentas sont:

  • Khshathra (Vairya), traduit par «puissance souhaitable»
  • Haurvatat, traduit par "Intégralité"
  • (Spenta) Armaiti, traduit par «(Sainte) Piété», «Dévotion» ou «Sérénité»
  • Ameretat, traduit par "l'immortalité"
  • Vohu Manah, traduit par "bonne pensée" ou "bon but",
  • Spenta Mainyu, traduit par «Saint-Esprit» ou «Énergie créatrice», et
  • Aša (Vahišta), traduit par «Justice et vérité» ou «(meilleure) vérité».

Chacun de Amesa Spentas a contribué à créer une partie particulière de la création et en préside maintenant la création. Bien que Spenta Mainyu est compté parmi les Amesa Spentas, il est souvent identifié avec Ahura Mazda (Ohrmazd, Persan moderne Hormaezd), le créateur des six autres Amesa Spentas et considéré au-dessus d'eux.

Judaïsme

Il n'y a aucune référence explicite aux archanges dans les textes canoniques de la Bible hébraïque. En effet, même les références aux anges sont rares, sauf dans des œuvres ultérieures telles que Daniel. La première référence aux archanges se trouve dans la littérature de la période intertestamentaire (par exemple 4 Esdras 4.36). Il est donc largement spéculé que l'intérêt juif pour les anges a été appris pendant la captivité babylonienne. Selon le rabbin Siméon ben Lakish de Tibériade (230-270 de notre ère), tous les noms spécifiques des anges ont été rapportés par les Juifs de Babylone, et certains commentateurs modernes soutiennent que les détails de la hiérarchie angélique étaient en grande partie d'origine zoroastrienne.

Dans la tradition rabbinique et la Kabbale, le nombre habituel donné est d'au moins sept: Michael, Raphael, Gabriel, Uriel, Sariel, Raguel et Remiel (peut-être le Ramiel du Apocalypse de Baruch). Zadkiel, Jophiel, Haniel et Chamuel sont également parfois répertoriés comme archanges.

Islam

Dans l'Islam, les archanges sont Michael, Jibril ou Gabriel), Azrael et un autre ange sans nom, probablement Iblis, avant sa chute. Azazel était un chef de file de tous les anges, mais pas un ange lui-même, mais il est tombé de sa position pendant la création pour avoir refusé le commandement de Dieu d'accepter Adam et la race humaine comme des êtres supérieurs. Iblis était un djinn, pas un ange. Dans l'Islam, Michael est l'archange de la météo, Jibril est l'archange qui a apporté le Coran à Muhammad, Azrael est l'ange de la mort, Isra'afeel, ou "Israfil" est l'archange qui doit sonner la corne le jour du jugement , Malik est le gardien de l'enfer, et Munkar et Nakir sont les anges de l'interrogatoire, qui interrogeront les âmes décédées sur leur vie. Cependant, ni Israfel ni Azrael ne sont mentionnés dans le Coran, mais ils en trouvent mention dans des ouvrages islamiques ultérieurs.

Il est souligné dans les textes islamiques que les anges sont sans genre.

Christianisme

Gabriel, traditionnellement nommé archange, prononce l'Annonciation. Peinture d'El Greco (1575)

Le Nouveau Testament parle rarement des anges, et ne fait que deux références aux archanges, Michael (Epître de Jude 1.9) et une référence à une "voix d'un archange" qui sera entendue au retour du Christ (1 Thessaloniciens 4:16) . Contrairement à la croyance populaire, Gabriel n'est pas mentionné directement comme un archange dans les Évangiles.

Dans la tradition chrétienne ultérieure, cependant, il y a trois archanges: Michael, Gabriel et Raphael (parfois Uriel est donné comme quatrième). La tradition orthodoxe orientale mentionne sept archanges. Uriel est inclus, et les trois autres sont le plus souvent cités comme Sélaphiel, Jegudiel et Barachiel. Parfois, Satan est considéré comme un archange déchu dont le nom d'origine était Lucifer.

Certains protestants considèrent Michael comme le seul archange et le seul explicitement mentionné comme tel dans la Bible. Les Témoins de Jéhovah croient que Jésus était en réalité l'archange Michael incarné. À leur avis, Michael est la première et la plus grande de toutes les créatures de Dieu.

La Bible protestante ne mentionne en fait jamais de «Raphaël», et donc cet archange particulier n'est pas reconnu par de nombreux protestants. Raphaël, cependant, est mentionné dans le Livre de Tobie, l'un des livres deutérocanoniques. Dans l'histoire, Raphael vient en aide à Tobit, le guérissant de la cécité et chassant un démon qui aurait probablement tué son fils Tobias.

La hiérarchie des anges dans le christianisme

Contrairement à la croyance populaire, les archanges ne sont généralement pas placés au sommet de la hiérarchie angélique céleste. Selon les théologiens chrétiens médiévaux, les anges sont organisés en plusieurs ordres, appelés chorales angéliques. La plus influente de ces classifications a été mise en avant par Pseudo-Dionysius l'Areopagite au IVe ou Ve siècle dans son livre La hiérarchie céleste. Dans ce travail, Pseudo-Dionysius s'est inspiré de passages du Nouveau Testament, en particulier Éphésiens 6:12 et Épître aux Colossiens 1:16, pour construire un schéma de trois hiérarchies, sphères, ou triades d'anges, contenant chacun trois chorales. Par ordre décroissant de pouvoir, ces hiérarchies ont été classées comme suit:

  • Première hiérarchie:
    • Seraphim
    • Chérubins
    • Trônes ou Ophanim
  • Deuxième hiérarchie:
    • Principautés
    • Vertus
    • Pouvoirs
  • Troisième hiérarchie:
    • Dominions
    • Archanges
    • anges

Première hiérarchie

Seraphim

le séraphins, singulier séraphin, sont les anges les plus élevés, servant de gardiens du trône de Dieu et chantant continuellement ses louanges: «Saint, saint, saint est le Seigneur des armées. Toute la terre est remplie de sa gloire. "On dit qu'ils entourent le trône de Dieu, chantant la musique des sphères et régulant le mouvement des cieux comme il émane de Dieu. Il est également dit qu'une telle lumière brillante émane d'eux que rien, pas même d'autres êtres divins, ne peut les regarder. Il y en a quatre autour du trône de Dieu, où ils brûlent éternellement par amour et zèle pour Dieu. Les séraphins sont mentionnés dans Ésaïe 6: 1-7.

Beaucoup de chrétiens croient que le diable est un ange déchu qui était parmi les séraphins avant sa chute du ciel. On pense qu'il a été l'ange de la lumière ainsi que le deuxième pouvoir de Dieu. Contrairement à d'autres séraphins qui ont six ailes, Satan est décrit comme ayant douze ailes.

Chérubins

le chérubins, singulier chérubin, sont au-delà du trône de Dieu; ce sont les gardiens de la lumière et des étoiles. On pense que, bien qu'ils soient éloignés du plan de réalité de l'humanité, la lumière divine qu'ils filtrent du ciel touche toujours les vies humaines.

Les chérubins ont quatre ailes. Ils ont également quatre visages: un homme, un bœuf, un lion et un aigle. À travers les quatre visages, ils sont capables d'anticiper ce que Dieu pourrait faire pour apporter le salut à l'humanité à travers son fils: (a) Le visage de l'homme suggère la sagesse, la compassion, l'intelligence et l'humanité en tant que Fils de Dieu. (b) Le visage du lion parle de l'apparence royale et représente le Christ comme roi, ce qui est l'accent de Matthieu. (c) Le visage du bœuf représente un serviteur, l'accent mis en Marc. (d) Le visage de l'aigle parle d'une action céleste. Les chérubins sont considérés comme les protecteurs. Ils gardent Eden et le trône de Dieu.

Leur rang parmi les anges est incertain mais ils sont toujours classés dans la première sphère. Les chérubins auraient une parfaite connaissance de Dieu, surpassée seulement par l'amour des séraphins. Les chérubins sont mentionnés dans Genèse 3:24, Ézéchiel 10: 17-20 et 1 Rois 6: 23-28.

Trônes (Ophanim)

le trônes, ou ophanim sont des êtres angéliques en forme d'orbes brillantes de couleurs changeantes. Leur devoir est de porter le trône de Dieu au paradis, d'où leur nom. On dit qu'ils sont les anges compagnons des planètes. Selon le livre d'Ezéchiel, les trônes sont décrits comme une roue coupée par une autre roue, l'une pour avancer et reculer, l'autre pour se déplacer d'un côté à l'autre. Ces roues sont alors parsemées d'innombrables yeux. Le prophète ne décrit pas explicitement ces roues comme des anges dans sa vision du ciel, mais comme des objets dans lesquels étaient contenus les esprits des "créatures vivantes".

Deuxième hiérarchie

Les anges de la seconde sphère fonctionnent comme des gouverneurs célestes.

Principautés

le principautés sont des êtres angéliques en forme de rayons de lumière. Ils se situent au-delà du groupe des archanges. Ils sont les anges gardiens des nations et des pays et sont préoccupés par les problèmes et les événements qui les entourent, y compris la politique, les questions militaires, le commerce et le commerce. L'un de leurs devoirs est de choisir qui, parmi l'humanité, gouvernera.

Paul a utilisé le terme principautés dans Colossiens 1:16 et Éphésiens 1:21 et 3:10, mais il peut l'avoir utilisé pour désigner les principautés du monde, une nation, un pays ou une société, au lieu de faire référence aux anges.

Vertus

le vertus, aussi appelé forteresses ou bastions, se situent au-delà des trônes et sont égaux aux principautés. Leur tâche est de superviser des groupes de personnes. Ils ont la forme d'étincelles de lumière qui inspirent l'humanité à de nombreuses choses comme l'art ou la science. On ne sait pas d'où vient le nom de cet ordre.

Pouvoirs

le pouvoirs sont des êtres angéliques en forme de fumées brumeuses aux couleurs vives. Ils sont porteurs de conscience et gardiens de l'histoire. Les anges de naissance et de mort sont des pouvoirs. Ils sont académiques et s'intéressent à l'idéologie, la philosophie, la théologie, la religion et les documents relatifs à ces études. Les pouvoirs sont les fiducies cérébrales; il s'agit d'un groupe d'experts qui servent de conseillers et de planificateurs politiques. Leur devoir est de superviser la répartition du pouvoir entre les hommes, d'où leur nom.

Paul a utilisé le terme pouvoirs dans Colossiens 1:16 et Éphésiens 1:21, mais il peut l'avoir utilisé pour se référer aux pouvoirs des nations, des sociétés ou des individus, au lieu de se référer aux anges.

Troisième hiérarchie

Dominions

le dominions, également connu sous le nom de hashmallim, détiennent la tâche de réglementer les devoirs des anges inférieurs. Ils reçoivent leurs ordres des séraphins, des chérubins ou de Dieu lui-même, et sont chargés de veiller à ce que le cosmos reste en ordre. Ce n'est qu'avec une extrême rareté que les dominions se font connaître physiquement aux mortels. Au lieu de cela, ils se préoccupent tranquillement des détails de l'existence.

Paul utilise le terme dominions dans Colossiens 1:16 et Éphésiens 1:21, mais il peut l'avoir utilisé pour désigner les dominions des nations et des hommes, au lieu de se référer aux anges.

Archanges

le archanges sont généralement considérés comme le deuxième ordre le plus bas de la troisième sphère; ces anges tendent les plus grandes arènes de l'effort humain et agissent comme les dirigeants administratifs des êtres célestes. Un archange se voit généralement confier une tâche d'une grande importance pour les hommes.

Le mot archange n'est utilisé que deux fois dans l'Écriture canonique, mais plusieurs fois dans la Septante. Une fois, il est utilisé pour faire référence à Michael l'archange (Jude 1) et une autre fois, il est utilisé pour faire référence à un être, censé être Gabriel, lors du retour du seigneur (1 Thessaloniciens 4). Gabriel est préféré à Michael parce que Gabriel est l'ange messager. Les sept archanges figurent chacun dans certains systèmes de magie rituelle, chacun portant un sceau spécifique.

Certains insistent sur le fait que les archanges ne sont pas un ordre distinct, mais que les archanges catholiques traditionnels (Michael, Raphael, Gabriel et parfois Uriel) sont des chérubins ou des séraphins en plus d'être des archanges. Parfois, Lucifer est considéré comme un archange avant sa chute. En tant que «commandant en second» de Dieu, il est peu probable qu'il était en dessous des séraphins, par conséquent, il est possible qu'il ait été les deux.

Anges

le anges sont l'ordre le plus bas des anges et le plus familier aux gens. Ce sont eux les plus concernés par les affaires humaines. Dans la catégorie des anges, il existe de nombreux types différents avec de nombreuses fonctions différentes. En général, chaque ange est envoyé comme un type spécifique de messager aux êtres humains.

Autres traditions

Dans le mysticisme kabbalistique juif, les principaux archanges (Michael, Gabriel, Raphael et Uriel) sont invoqués comme gardant les quatre quartiers, ou directions, et leurs couleurs correspondantes sont associées à des propriétés magiques. Divers systèmes occultes associent chaque archange à l'un des traditionnels sept luminaires - le Soleil, la Lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne - mais il y a désaccord quant à quel archange correspond à quel corps.

Les références

  • Encyclopédie Britannica en ligne. amesha dépensesa Récupéré le 23 mai 2007.
  • Boyce, Mary. Sources textuelles pour l'étude du zoroastrisme. Université de Manchester. 1984.
  • Copeland, Mark. Les esprits tutélaires: les anges dans l'Ancien Testament Récupéré le 23 mai 2007.
  • Copeland, Mark. Termes et descriptions des anges récupérés le 23 mai 2007.
  • Spiritual.com.au. Angels and the Angelic Realm Récupéré le 23 mai 2007.
  • Tatum, Johnny. Tableau hiérarchique des anges récupéré le 23 mai 2007.
  • Tatum, Johnny. Distinguishing the Higher Classé Récupéré le 23 mai 2007.
  • La Bible. une Bible en ligne récupérée le 23 mai 2007.

Pin
Send
Share
Send